Coupe du monde de football au Brésil : Dilma Rousseff va inviter le pape François | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Pape François pourrrait aller à la Coupe du monde au Brésil
Le Pape François pourrrait aller à la Coupe du monde au Brésil
©Reuters

Supporter

Coupe du monde de football au Brésil : Dilma Rousseff va inviter le pape François

La présidente du Brésil a toutefois souligné que chacun supportera son équipe.

Il devrait y avoir du beau monde au Brésil à l’heure de la Coupe du monde de football, qui se tiendra du 12 juin au 13 juillet prochain. A commencer par le Pape François qui pourrait venir en invité d’honneur. C’est Dilma Roussef qui le dit. La présidente brésilienne a en effet annoncé qu’elle allait "inviter le pape au Mondial", consciente que ce dernier est un passionné de football. Une annonce qui prête à sourire peu avant sa visite au Vatican à l’occasion du consistoire qui désignera les nouveaux cardinaux parmi lesquels le Brésilien Orani Tempesta, actuel archevêque de Rio de Janeiro. Si l’invitation est officielle, Dilma Roussef a tout de même souligné : "Il doit supporter son équipe et moi la mienne". Pour rappel, le pape François est un supporteur du club argentin de San Lorenzo depuis sa tendre enfance. Il a récemment avoué qu’il se rendait souvent avec son père au stade du Gasometro pour assister aux matches. Il ne manquera pas, cette fois, d’acclamer la sélection argentine au Brésil.

La présidente du Brésil a par ailleurs fait l’éloge du pape qui "a un engagement envers les pauvres. Je le respecte beaucoup pour cela et aussi parce que c'est un pape latino-américain, argentin". Pour rappel, lors d’une visite antérieure au Vatican et juste après la nomination de François en tant que pape, Dilma Roussef avait plaisanté en disant que "l’Argentine pouvait bien avoir un pape mais Dieu est Brésilien."

Lu sur Jeanmarcmorandini.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !