Comment Mercedes veut protéger l’ouïe de ses passagers grâce au "son rose" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Comment Mercedes veut protéger l’ouïe de ses passagers grâce au "son rose"
©Simon James/Flickr

Dans ma benz-benz-benz

Comment Mercedes veut protéger l’ouïe de ses passagers grâce au "son rose"

En cas d'accident, ce son rose provoque une contraction des muscles de notre oreille.

Toujours plus loin dans la sécurité. Alors que les constructeurs automobiles redoublent d'ingéniosité pour tenter de réduire les accidents de la route, Mercedes-Benz prépare depuis quelques temps un dispositif novateur : faire en sorte que vos oreilles soient protégées en cas d'accident. Le système imaginé par l'entreprise allemande prévoit en cas de crash imminent de produire un son appelé le "son rose".

Ce dernier est unique car il provoque une contraction des muscles de notre oreille, ce que les scientifiques appelle le réflexe stapédien ou encore réflexe acoustique. Il faut savoir que si le son rose se chiffre à environ 80 décibels, celui d'un accident de voiture, entre vitres brisées et métal qui se tordent, atteint 145 décibels.

Les constructeurs automobiles s'épanchent peu là-dessus mais le son peut même monter jusqu'à 165 décibels lors du déploiement de l'airbag. 17% des personnes ayant été exposé à l'ouverture d'un airbag souffriraient d'ailleurs de lésions permanentes à l'oreille, rapporte le site SpectrumL'entreprise travaille encore sur le projet et doit compiler certaines données avant de mettre cette technologie en place dans ses véhicules. 

Lu sur Spectrum

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !