Cet ingénieur anglais a mis 11 heures à se faire une tasse de thé avec sa bouilloire contrôlée par wifi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Cet ingénieur anglais a mis 11 heures à se faire une tasse de thé avec sa bouilloire contrôlée par wifi
©

Internet of Things

Cet ingénieur anglais a mis 11 heures à se faire une tasse de thé avec sa bouilloire contrôlée par wifi

Une histoire qui en fera déchanter plus d'un sur le potentiel des "objets connectés" et de "l'internet des objets"...

On le sait, les anglais ne rigolent pas avec le thé, et la tasse de thé matinale, c'est sacré. C'est donc un véritable traumatisme qu'a vécu l'ingénieur Mark Rittman, qui s'était acheté une bouilloire "intelligente" contrôlée par wifi, et a dû passer 11 heures à la configurer avant de pouvoir se faire sa tasse de thé matinale.

Une longue journée qu'il a passé en évacuant sa frustration sur Twitter, comme le relate le Guardian. Une histoire sans grand intérêt, ne seraient les multiples grands groupes qui veulent faire adopter par les consommateurs "l'internet des objets" et les "objets connectés", qui sont parfois déconnectés...

D'abord, Rittman n'arrive pas à connecter la bouilloire elle-même à sa base wifi.

 

Trois heures plus tard, le pauvre homme était entrain d'essayer de débugguer sa base de chargement wifi qui n'arrivait pas à se connecter.

A midi : "Maintenant ma bouilloire wifi est entrain de se moquer de moi, en gros. Elle me dit qu'elle a trouvé le réseau, maintenant il faut me recalibrer, mais au fait en réalité je ne me suis pas connectée."

A huit heures du soir, la bouilloire fonctionne. Le problème, c'est que c'est les autres appareils wifis qui ne fonctionnent plus. "On mange le dîner dans le noir pendant que les lampes téléchargent une mise à jour".

A une heure du matin, enfin, tout fonctionne comme prévu. "Et maintenant il ne me reste plus qu'à faire tout ce que je voulais faire aujourd'hui après ma première tasse de thé."

Les objets connectés ont peut être un grand potentiel pour nous améliorer le quotidien mais, comme le dit le proverbe : caveat emptor.

Lu sur le Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !