Cathédrale Notre-Dame de Paris : plus de 227 millions d'euros ont été récoltés par la Fondation du patrimoine en un an | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Cathédrale Notre-Dame de Paris : plus de 227 millions d'euros ont été récoltés par la Fondation du patrimoine en un an
©LUDOVIC MARIN / AFP

Espoir pour Notre-Dame

Cathédrale Notre-Dame de Paris : plus de 227 millions d'euros ont été récoltés par la Fondation du patrimoine en un an

Après l’incendie de Notre-Dame, des collectes et des cagnottes avaient été lancées afin de pouvoir rebâtir la cathédrale. Les promesses de dons sont à plus de 90% des engagements "fermes et définitifs", selon des précisions de la Fondation du patrimoine.

La Fondation du patrimoine a publié, ce vendredi 10 avril, le résultat de sa collecte lancée dans la nuit du 15 au 16 avril 2019 à la suite de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. 

La Fondation du patrimoine a donc récolté à ce jour la somme de 227.817.272 euros. Au total, 236.146 donateurs ont été recensés à travers 140 pays différents. 3.700 entreprises auraient aussi participé. 

Selon la Fondation du patrimoine, ces promesses de dons sont à plus de 90% des engagements "fermes et définitifs". Et 40% de ces dons, 87 millions d’euros, sont déjà encaissés. 

Le reste de la somme totale sera versé annuellement tout au long des travaux, "en fonction des besoins financiers du chantier".

Le chantier de consolidation de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été interrompu en mars suite à l’épidémie de Covid-19. 

Une cérémonie exceptionnelle s'est déroulée, en ce Vendredi Saint et en ouverture du week-end pascal, dans l'enceinte de la cathédrale Notre-Dame de Paris en présence de Mgr Michel Aupetit, de Renaud Capuçon et de Philippe Torreton. 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !