C'est la fin du magnétoscope | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Matsushita, le fabricant des produits de la marque Panasonic, dévoile le premier graveur de DVD au monde avec enregistreur VHS, à Tokyo le 9 Mars 2004.
Matsushita, le fabricant des produits de la marque Panasonic, dévoile le premier graveur de DVD au monde avec enregistreur VHS, à Tokyo le 9 Mars 2004.
©REUTERS/Yuriko Nakao

æternum vale !

C'est la fin du magnétoscope

Le célèbre appareil d'enregistrement sur cassettes VHS vit ses derniers jours, alors que le dernier fabricant cesse sa production.

C'est une nouvelle page technologique qui se tourne, lourde de nostalgie pour nombre de personnes dans le monde. Sa conception avait débuté en 1901, il avait été finalisé dans les années 1950.

Lui, c'est le magnétoscope, qui a bercé l'enfance ou la vie de nombreux spectateurs nés entre la fin du XIXème et du XXe siècle. Ses jours sont désormais définitivement comptés : le dernier fabricant au monde, le japonais Funai Electric, a annoncé l'arrêt total de sa production (en Chine) d'ici fin juillet.

En cause, une chute vertigineuse des ventes depuis son impressionnant déclin face à l'arrivée du DVD au début des années 2000. Une baisse record de 95% ces quinze dernières années dans le monde, de près de 15 millions à un peu moins de 750.000 écoulées l'an dernier.

"Un de nos fournisseurs jugeait difficile de continuer à fabriquer un composant pour un aussi faible volume, ce qui nous a conduits à prendre cette décision", a expliqué Funai Electric.

Commercialisé à partir de la fin des années 1960, et les balbutiements de la vidéo analogique, le magnétoscope intéressait surtout au départ les écoles et les entreprises.

L'appareil avait commencé à s'installer dans le salon du grand public vers la fin des années 1970. Sa popularité explosera vraiment à partir des années 1980, et la domination finale des cassettes vidéo de type VHS (Video Home System), lancées par la firme JVC dès 1976. Une bataille du format de cassette gagné contre ses concurrents, le Betamax de Sony, et le V2000 de Philips.

Pendant des décennies, il a permis à des millions de foyers dans le monde d'enregistrer leurs programmes favoris à la télévision, ou de garder leurs moments enregistrés en vidéo. Avant le DVD ou la VOD, les films sortis sur grand écran sortaient aussi dans les bacs des supermarchés et des magasins culturels sur les célèbres cassettes à bande magnétique. C'est ainsi que de nombreux enfants se passaient "Le Roi Lion" en boucle sur le téléviseur familial. Sur les tablettes d'aujourd'hui, plus besoin de rembobiner à chaque fois pour regarder les épisodes de T'choupi ou de l'âne Trotro. O tempora, o mores…

 

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !