Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Stanley Johnson Brexit père de Boris Johnson nationalité française
©Isabel INFANTES / AFP

Divisions familiales ?

Brexit : Stanley Johnson, le père de Boris Johnson, se dit « européen » et réclame la citoyenneté française

Le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne va officiellement entrer en vigueur ce jeudi 31 décembre à 23h00 à Londres. Alors que le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a toujours été un partisan du Brexit, ce n'est pas le cas de son père, Stanley Johnson. Selon RTL, il est en train de tenter d'obtenir la citoyenneté française.

Stanley Johnson, le père du Premier ministre britannique Boris Johnson, s'est exprimé au micro de RTL ce jeudi 31 décembre, à quelques heures de l'entrée en vigueur du Brexit.

« Je serai toujours européen, ça c'est sûr ».

Le père de Boris Johnson effectuerait toutes les procédures nécessaires afin d’obtenir la citoyenneté française. L'écrivain et ancien député européen réclame ce qu'il estime lui être dû. Il s’est confié à nos confrères de RTL :

« Ce n'est pas une question de devenir français. Si j'ai bien compris, je suis Français. Ma mère est née en France, sa mère était entièrement française, et son grand-père également. Alors pour moi, c'est une question de réclamer ce que j'ai déjà. De ce fait, je suis très content ».

Le père de Boris Johnson demande donc des papiers français en invoquant le droit du sang.

Selon Stanley Johnson, les Britanniques resteront des Européens dans leur cœur :

« On ne peut pas dire aux Anglais : vous n'êtes pas Européens. Avoir un lien avec l'Union européenne, c'est important ».

Le Royaume-Uni s’apprête à vivre un jour historique avec la mise en œuvre du Brexit dans les heures qui viennent.

RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !