Bob Marley : sa famille va commercialiser une marque de cannabis à son nom | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
La famille de Bob Marley va commercialiser une marque de cannabis à son nom.
La famille de Bob Marley va commercialiser une marque de cannabis à son nom.
©Reuters

Hommage fumeux

Bob Marley : sa famille va commercialiser une marque de cannabis à son nom

"Marley Natural" est l'"une des meilleures marques de cannabis", affirment les proches du chanteur.

L'hommage aurait sans doute plu à l'artiste : 33 ans après la mort de Bob Marley, sa famille, en collaboration avec la société Privateer Holding, va commercialiser une marque de cannabis à son nom. "Marley Natural" est l'"une des meilleures marques de cannabis", affirment les proches du chanteur. "Il semble naturel que papa soit associé à ce produit", explique Cedella Marley, fille aînée du roi du reggae décédé à 36 ans, en 1981. "Comme papa aurait dit : 'Allons-y pour une bonne journée'", a-t-elle ajouté. "Bob Marley a commencé à militer pour la légalisation du cannabis il y a plus de 50 ans. Nous allons l'aider à poursuivre son action", a renchéri Brendan Kennedy, directeur exécutif de Privateer. "Marley Natural" devrait être disponible à partir de la fin de l'année 2015.

Si la loi fédérale américaine interdit toujours de consommer, vendre ou posséder du cannabis, deux Etats, le Colorado et Washington, l'ont récemment légalisé. Qui plus est, l'Oregon, l'Alaska et la capitale fédérale Washington ont également approuvé sa légalisation au début du mois par référendum. Par ailleurs, le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, a autorisé son utilisation à des fins médicales en janvier 2014. Enfin, le maire de New York, Bill de Blasio, a annoncé en début de semaine dernière que les personnes possédant une quantité inférieure à 25 grammes de cannabis ne seront plus arrêtées. Elles devront toutefois payer une amende. 

Lu sur francetvinfo.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !