Bob Dylan a posé un lapin à Barack Obama | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Bob Dylan a posé un lapin à Barack Obama
©Reuters

Absent

Bob Dylan a posé un lapin à Barack Obama

Le chanteur a décidé de ne pas venir à la Maison Blanche où le président des Etats-Unis l'avait convié en compagnie des autres Nobel américains.

Après avoir boudé la remise de son prix Nobel de littérature à Stockholm, Bob Dylan ne s'est pas présenté non plus à la Maison Blanche où Barack Obama l'avait convié en compagnie des autres Nobel américains : Oliver Hart (Economie), Fraser Stoddart (Chimie), Duncan Haldane et Michael Kosterlitz (Physique).

"Malheureusement, Bob Dylan ne sera pas à la Maison Blanche aujourd'hui", a déclaré Josh Earnest, porte-parole du président américain, précisant que le chanteur n'avait pas donné de raisons pour son absence.

"C'est comme ça que l'on aime Bob Dylan"

Bizarrement, Barack Obama l’a plutôt bien vécu. Au lieu de se mettre en colère, il a décidé de faire les éloges du musicien de 75 ans.

Dans un entretien au magazine Rolling Stone, ce dernier avait raconté sa rencontre avec l'auteur de "Mr Tambourine Man", qui avait fait une brève apparition à la Maison Blanche en 2010. "Il arrive, il joue "The Times They Are A-Changin", termine sa chanson descend de scène, me serre la main (j'étais assis au premier rang), fait juste un petit rictus, et s'en va. C'est tout. Ce fut notre seule interaction", a relaté Barack Obama. "Et je me suis dit: c'est comme ça que l'on aime Bob Dylan. Vous ne voulez pas qu'il soit complice ou rigolard avec vous. Vous voulez qu'il garde une forme de distance face à tout cela. Ce fut fantastique",  a-t-il  conclu. 

 

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !