Bernard Arnault déplore le catastrophisme de Greta Thunberg | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Bernard Arnault déplore le catastrophisme de Greta Thunberg
©ERIC PIERMONT / AFP

Modèle pour les générations futures

Bernard Arnault déplore le catastrophisme de Greta Thunberg

Le Président de LVMH, Bernard Arnault, s'est exprimé sur le cas de Greta Thunberg. Cette déclaration a été effectuée lors d'un événement sur le développement durable, Future Life Paris, organisé par le géant du luxe.

Bernard Arnault s'est exprimé ce mercredi 25 septembre sur des questions liées à l'environnement dans le cadre de la conférence Future Life Paris. Il a notamment évoqué le cas de Greta Thunberg :  

"C'est une jeune fille dynamique, mais elle cède complètement au catastrophisme. Je trouve que ses opinions sont démoralisantes pour les jeunes (…) Elle ne propose rien, sauf de critiquer".

Les propos de Bernard Arnault interviennent après le discours et les lourdes accusations de Greta Thunberg devant les Nations Unies à New York. 

Bernard Arnault a tenu à souligner que la croissance économique de ces dernières décennies avait permis à de nombreuses personnes de sortir de la pauvreté et d'améliorer leur santé dans le monde entier.

"Si nous ne voulons pas revenir en arrière, nous avons encore besoin de croissance". 

Le patron de LVMH a indiqué qu'il préférait les actions des générations d'entrepreneurs qui intègrent les préoccupations environnementales au sein de leur vision et de leurs projets pour leurs entreprises.    

Bernard Arnault s'est exprimé lors d'une conférence de presse sur les efforts de son entreprise sur la question de la réduction de son impact sur l'environnement. L'objectif de réduction de 25% des émissions de carbone devrait être atteint. 

LVMH a confirmé qu'il était nécessaire de mener des actions concrètes en matière de développement durable et pour la biodiversité. Le groupe LVMH avait également récemment fait un don de 10 millions d'euros pour lutter contre les feux en Amazonie.    

Bloomberg

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !