Ben Carson et le secret des pyramides bibliques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Ben Carson et le secret des pyramides bibliques
©Reuters

Ah ?

Ben Carson et le secret des pyramides bibliques

Dans un discours de 1998, le nouveau favori des Républicains affirmait que les pyramides égyptiennes étaient des ''greniers à céréales'' construits à l'ère biblique.

Les Etats-Unis et la religion, c'est une grande histoire d'amour. Et un dirigeant américain qui ne cite pas Dieu est presque suspect, surtout chez les Républicains. Ben Carson, nouvelle star de la primaire aux côté de Donald Trump, ne fait pas exception à la règle et a même frappé fort dans ce domaine. 
Une ancienne vidéo de 1998, dénichée par Buzzfeed, montre ainsi l'homme politique s'étendre sur l'utilité des extraordinaires ouvrages de l'Egypte ancienne : les pyramides. Selon lui, leur construction (datée de 4000 ans) a une signification bien précise, qu'il faut aller chercher dans la Bible. "Ma théorie personnelle est que Joseph a bâti les pyramides pour stocker des céréales" expliquait-il à l'université Andrews, réputée pour sa proximité avec l'Église adventiste. "Désormais, les archéologues pensent qu'elles furent construites pour servir de tombeau aux pharaons. Mais, si on n'y pense bien, cela voudrait dire alors que ces pharaons seraient vraiment énormes" précise-t-il, sérieusement. Dans la Bible, Joseph, le fils de Jacob arrive à combattre la famine en stockant les grains. Et donc dans les pyramides à en croire Ben Carson, qui a de nouveau confirmé ses propos sur ABC. En revanche, n'allez pas lui dire que les extraterrestres ont quelque chose à voir avec des fabuleux ouvrages : "Pas besoin d'alien lorsque vous avez Dieu à vos côtés."  
Lu sur France tv Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !