Baltimore : la mère qui a giflé son fils explique son geste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Baltimore : la mère qui a giflé son fils explique son geste
©

Une femme en colère

Baltimore : la mère qui a giflé son fils explique son geste

Toya Graham est devenue la star du Web en quelques heures.

Elle est devenue une star de la Toile en quelques heures. Dans une vidéo diffusée par la chaîne locale WMAR-TV lundi 27 avril, en marge des émeutes qui ont éclaté à Baltimore à la suite des obsèques de Freddie Gray, on pouvait voir un jeune homme cagoulé pris à partie et giflé par une femme supposée être sa mère.

Toya Graham, est bien la maman du jeune homme. Interviewée par la chaîne CBS ce mardi 28 avril, elle est revenue sur séquence qui si elle a amusé a aussi suscité l'admiration de nombreuses personnes qui ont commenté les divers articles en rendant hommage à cette femme. Elle a ainsi raconté qu'elle avait reconnu son fils à la télévision, alors qu’il participait aux émeutes et lançait des pierres sur les policiers. Elle n'a pas hésité et s'est rendu sur place pour le ramener à la raison.

"A ce moment-là, j'ai perdu mes moyens", raconte-t-elle. Et de poursuivre : "J'étais en colère, j'étais choquée, parce qu'on ne voudrait jamais voir son propre fils faire ce genre de choses, a raconté Toya Graham". Si beaucoup se souviendront de cette vidéo, le jeune homme devrait lui aussi garder cette scène dans sa mémoire pendant longtemps.

"C'est mon seul fils et à la fin de la journée, je ne veux pas qu'il soit un Freddie Gray", a expliqué Toya Graham. Freddie Gray, le jeune Noir de 25 ans, mort le 19 avril une semaine après son interpellation musclée par la police. Lors de son décès, 80% de sa colonne vertébrale était sectionnée à la hauteur des cervicales, selon les avocats de la famille. "Est-il le garçon parfait? s'est interrogé cette mère au sujet de son fils. Non, il ne l'est pas, mais c'est le mien".

Voici la fameuse vidéo qui a fait rire plus d'un internaute :

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !