Attentats de Paris : le célèbre présentateur John Oliver adresse son soutien à la France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
John Oliver anime l'émission "Last Week Tonight" sur la chaîne HBO.
John Oliver anime l'émission "Last Week Tonight" sur la chaîne HBO.
©

Hommage

Attentats de Paris : le célèbre présentateur John Oliver adresse son soutien à la France

"Il n'y a qu'une seule chose dont l'on soit sûre (...) ces attaques ont été perpétrées par de gigantesques trous du cul" a lancé John Oliver deux jours après les attentats de Paris.

En ouverture de son émission "Last Week Tonight" diffusée sur la chaîne HBO le dimanche 15 novembre, le célèbre présentateur américain John Oliver a adressé un message au peuple français, aux victimes et aux auteurs des terribles attentats qui ont frappé Paris vendredi dernier : "Il n'y a qu'une seule chose dont l'on soit sûre (...)  ces attaques ont été perpétrées par de gigantesques trous du cul, qui travaillent avec des trous du cul encore plus grands pour une idéologie de pur trou du cul. Deuxièmement, et il n'y a presque pas besoin de le dire : on emmerde ces trous du cul" a lancé John Oliver. 

Cet Anglais émigré aux États-Unis a ensuite fait passer un troisième et dernier  message : "Tout ce que ces trous du cul essaient de faire ne marchera pas : la France va supporter ces attaques : si vous entrez en guerre contre la culture et le style de vie français : bonne putain de chance. Allez-y, sortez votre idéologie sans fond, ils vous sortiront Jean-Paul Sartre, Édith Piaf, du bon vin, les Gauloises blondes, Camus, du camembert, des madeleines, des macarons, Proust et ces putains de chous à la crème. Vous êtes foutus".

 

ATTENTATS À PARIS : LE BEL HOMMAGE DE JOHN OLIVER par GQFrance

Lu sur Vanity Fair

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !