Aspirine : attention messieurs, en prendre trop peut nuire à la fertilité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Aspirine : attention messieurs, en prendre trop peut nuire à la fertilité
©

Pas ce soir, j'ai mal à la tête

Aspirine : attention messieurs, en prendre trop peut nuire à la fertilité

Selon une étude de l'Inserm, consommer trop de paracétamol et d'aspirine pourrait réduire la production de testostérone.

Les perturbateurs endocriniens sont décidément partout, même dans les anti-douleurs. C'est ce qui ressort d'une étude de l'Inserm, qui fait le lien entre consommation excessive d'antalgiques et troubles de la fertilité masculine. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont exposé des échantillons de tissus testiculaires d'hommes à différentes doses de paracétamol ou des anti-inflammatoires (aspirine et indométacine), explique Le Figaro.

Résultat : les scientifiques ont observé une baisse de la production de testostérone, mais aussi de l'insulin-like factor 3, qui influe dans la descente des testicules. Pas de panique toutefois : ces effets ne sont observés qu'à partir de 4 grammes par jour, soit la dose maximale recommandée pour les antalgiques, souligne de son côté le Nouvel Observateur. Le risque est surtout important chez les sportifs, qui consomment en général des antalgiques à haute dose.

Pour Bernard Jégou, chercheur à l'Inserm, cette étude est "un enjeu de santé publique" dans la mesure où, d'après une enquête de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, le paracétamol est le médicament le plus vendu en 2011.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !