Apple a reçu 5000 requêtes de données personnelles des autorités américaines | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Apple a reçu 5000 requêtes de données personnelles des autorités américaines
©Reuters

Big Brother

Apple a reçu 5000 requêtes de données personnelles des autorités américaines

Il s'agit de données concernant 10 000 clients, dans le cadre d'enquêtes criminelles ou de problèmes de sécurité nationale.

Le géant technologique californien de Cupertino a annoncé que, durant les six derniers mois, les autorités américaines ont fait 4000 à 5000 requêtes à propos des données de ses clients, dans le cadre d'enquêtes criminelles ou de problèmes de sécurité nationale. 9 000 à 10 000 comptes étant concernés au total.

Facebook ou Microsoft ont publié des informations similaires la semaine dernière. Les groupes américains se sont accordés avec les autorités US de sécurité nationale, afin de pouvoir fournir au public ces données. Microsoft a révélé vendredi avoir reçu au second semestre 2012 entre 6000 et 7000 demandes d'information des autorités américaines sur ses utilisateurs. Facebook a indiqué de son côté avoir eu entre 9000 et 10 000 requêtes des autorités américaines au cours du second semestre, portant sur 18 000 à 19 000 utilisateurs.

Ces communiqués successifs ne doivent rien au hasard. Depuis la révélation de l'existence du programme Prism par leWashington Post et le Guardian il y a dix jours, les groupes Internet font face à une situation de défiance et cherchent à se dédouaner. Ils sont accusés d'avoir autorisé l'agence de surveillance électronique américaine, la NSA, à lire toutes les correspondances des utilisateurs de son choix.

Apple rappelle par ailleurs "avoir toujours placé comme une priorité la protection des données personnelles de ses clients". Le groupe assure ne pas collecter ou conserver de détails personnels en grande quantité. Apple souligne enfin qu'il n'est pas en mesure de décrypter les données partagées par les utilisateurs sur iMessage ou FaceTime.

Lu sur Boursier.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !