Apple : les ventes d'iPhone dopent les résultats de la marque à la pomme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Pour le troisième trimestre de son exercice décalé, Apple a dégagé un bénéfice net de 6,9 milliards de dollars, en baisse de 22% sur un an.
Pour le troisième trimestre de son exercice décalé, Apple a dégagé un bénéfice net de 6,9 milliards de dollars, en baisse de 22% sur un an.
©Reuters

Outch...

Apple : les ventes d'iPhone dopent les résultats de la marque à la pomme

Les chiffres du troisième trimestre d'Apple sont en baisse pour la deuxième fois consécutive. Seules les ventes d'iPhone permettent de limiter la casse.

Avec 31,2 millions d'exemplaires vendus entre avril et juin, l'iPhone fait office de véritable bouée de sauvetage pour Apple. Le dernier modèle de smartphone de la marque à la pomme s'est en effet mieux vendu que prévu, faisant oublier un nouveau recul des bénéfices du groupe informatique américain. Pour le troisième trimestre de son exercice décalé, Apple a dégagé un bénéfice net de 6,9 milliards de dollars, en baisse de 22% sur un an. Il avait reculé au trimestre précédent pour la première fois en 10 ans, de 18%, rappelle Challenges. Côté chiffre d’affaires, il progresse à peine, de 0,9%, à 35,3 milliards.

"C’est un taux de croissance plus bas que ce que nous avons l’habitude d’avoir", a indiqué le patron du groupe Tim Cook. "Je l’attribue à de nombreuses choses, dont la situation économique." "Nous avons été particulièrement satisfaits avec une croissance très solide sur un an des ventes d'iPhone dans plusieurs pays aussi bien développés qu'émergents, incluant les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Japon, la Russie, l'Inde, la Thaïlande et Singapour", a de son côté déclaré le directeur financier Peter Oppenheimer.

La grosse déception vient surtout de l'iPad : le groupe en a écoulé 14,6 millions, contre 19,5 au deuxième trimestre et 17 millions il y a un an. Les ventes d'ordinateurs sont aussi en baisse à 3,8 millions, contre 4 millions il y a un an.

Lu sur Challenges

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !