Il étudie ses craquements de doigts pendant 50 ans<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Il étudie ses craquements de doigts pendant 50 ans
©

Crac

Un allergologue américain a voulu vérifier l'idée reçue selon laquelle faire craquer ses doigts donne de l'arthrite.

Donald Unger a fait craquer les doigts de sa main gauche pendant 50 ans. Cet allergologue né à la fin des années 1920 a voulu vérifier l'idée reçue selon laquelle faire craquer ses doigts donne de l'arthrite. Sa mère, ses tantes et sa belle-mère le lui ont répété plusieurs fois. Ce qui a donné l'envie à ce Californien de les prendre au mot et de jouer au cobaye.

Donald Unger écrit dans son protocole : " Pendant cinquante ans, l'auteur a fait craquer les articulations des doigts de sa main gauche au moins deux fois par jour, en ne touchant pas à celles de sa main droite afin qu'elle serve de contrôle. Par conséquent, les articulations de la main gauche ont craqué au moins 36 500 fois, pendant que celles de la droite n'ont craqué que rarement et de manière spontanée. A la fin des cinquante années, ses mains ont été comparées pour juger de la présence ou non d'arthrite."Il s'est avéré qu'il n'y avait aucune différence entre les deux mains et pas le moindre signe d'arthrite.

Grâce à son étude Donald Unger a reçu en 2009 un IgNobel, prix qui couronne les champions de la science improbable. En recevant la récompense, il a lancé : " Mère, a-t-il lancé vers les cieux, je sais que tu m'entends. Mère, tu avais tort ! Et puisque j'ai ton attention, puis-je cesser de manger des brocolis, s'il te plaît ?"

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !