Alsace : un village en voie de disparition ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Lochwiller est menacé de disparaître (photo d'illustration de Ribeauvillé)
Lochwiller est menacé de disparaître (photo d'illustration de Ribeauvillé)
©Reuters

Ça gonfle

Alsace : un village en voie de disparition ?

Un pré-rapport judiciaire s’appuyant des expertises hydrologiques, géotechniques et géothermiques annonce que la commune de Lochwiller pourrait tout simplement être rayée de la carte.

L’énoncé du rapport a fait l’effet d’une bombe. Et ce n’est pas à cause d’un bombardement que Lochwiller, paisible bourgade du Bas-Rhin de 435 âmes pourrait disparaître, mais à cause de... son sol. Et il ne se dérobe pas, bien au contraire : depuis que les autorités ont été alertées, en octobre 2011, il s’est élevé de 53 centimètres sur la colline du village.

Cité par Le Parisien, un habitant raconte être descendu à l’automne 2011 dans sa cave. Il y constate "qu'un mur s’était fissuré en sept morceaux". Au même moment, "un voisin du lotissement a fait un forage pour installer un chauffage par géothermie. Il a mal travaillé et l’eau est entrée en contact avec des couches d’anhydrite présente dans le sol. Ce minéral augmente au contact de l’eau et le sol a commencé à gonfler". Voilà pour le lien de cause à effet.

Depuis, la terre située sous la colline ne cesse de gonfler, telle une éponge qui se gorge. Dans la commune, les trottoirs et passages piétons se désagrègent, lentement mais sûrement.  Et des curieux affluent pour immortaliser des scènes désolées de ce béton fissuré. Les riverains du lotissement concerné ont déposé plainte contre le voisin à l’origine de cette catastrophe. Une opération de rebouchage, qui leur a déjà coûté les frais d’études, serait facturée 300 000 euros - mais sans aucune garantie de résultat. La mairie attend de son côté un second rapport d’expertise avant d’envisager une solution, car elle n’a pas la somme réclamée dans ses caisses. Une histoire "gonflante" pour les habitants de Lochwiller...

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !