Allemagne : découverte du plus vieux manuscrit provenant d'une bouteille jetée à la mer il y a 108 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Marianne Winkerl s’est empressée de renvoyer la bouteille et la Marine Biological Association (toujours basée à Plymouth) a pris soin d’offrir un shilling à la touriste allemande
Marianne Winkerl s’est empressée de renvoyer la bouteille et la Marine Biological Association (toujours basée à Plymouth) a pris soin d’offrir un shilling à la touriste allemande
©

Old Navy

Allemagne : découverte du plus vieux manuscrit provenant d'une bouteille jetée à la mer il y a 108 ans

Marianne Winkler a découvert sur une plage en Allemagne une mystérieuse bouteille jetée à la mer il y a 108 ans et s'est empressée de la renvoyer à l'Association de biologie marine anglaise comme le manuscrit le précisait.

On pensait jusqu'à présent que les manuscrits du Titanic datant d'il y a 103 ans étaient les plus anciens au monde. Le plus vieux manuscrit provenant d’une bouteille jetée à la mer a été récupéré par une femme sur une plage au nord de l’Allemagne. Marianne Winklern, une retraitée allemande, était en vacances sur l’île d’Amrun lorsqu’elle a découvert la mystérieuse bouteille comme le rapporte le journal local AmrumNews. Elle était émerveillée car la bouteille datait de 108 ans et contenait une note scientifique avec des instructions très précises. 

La note était signée du zoologiste et biologiste marin britannique George Parker (1863-1963), célèbre au début du XXème siècle pour ses nombreuses recherches biologiques en mer du Nord. La Marine Biological Association of United Kingdom (MBA), basée à Plymouth en Angleterre avait conçu au début du siècle plus de 1 ,000 bouteilles flottantes destinées à étudier les courants marins en mer du Nord. Les bouteilles étaient jetées au large des côtes britanniques avec des instructions précises. Ces consignes étaient traduites en anglais, allemand et néerlandais et demandaient aux personnes récupérant la bouteille de bien vouloir la renvoyer à Plymouth en contrepartie d’un shilling.

Marianne Winkerl s’est empressée de renvoyer la bouteille à l’association et Guy Baker, directeur de la communication de la Marine Biological Association (toujours basée à Plymouth) n’en revenait pas et a pris soin d’offrir un shilling à la touriste allemande comme prévu par le règlement de l'époque. L’association de biologie marine dispose évidemment de moyens perfectionnés aujourd’hui pour étudier les courants marins mais cela reste une découverte majeure car la bouteille avait commencé son périple en mer du nord en 1906 et c'est à ce jour le plus ancien manuscrit découvert provenant d’une bouteille à la mer. 

Lu sur telegraph.co.uk

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !