Allemagne : deux syndicats souhaitent des horaires de travail adaptés à la Coupe du Monde de football | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
capture d'écran mannschaft
capture d'écran mannschaft
©

Dialogue social

Allemagne : deux syndicats souhaitent des horaires de travail adaptés à la Coupe du Monde de football

Certains chefs d'entreprise ont déjà consenti à adapter les horaires de travail de leurs employés en fonction des matches de l'équipe nationale allemande.

En vue de la coupe du monde 2014 qui se déroulera au Brésil, des syndicats allemands ont demandé à plusieurs entreprises de modifier les horaires de travail de leurs employés. Comme le rapportait mardi le quotidien allemand Bild, deux syndicats d'Outre-Rhin militent activement pour que les entreprises mettent en place des horaires de travail adaptés à ceux de la Coupe du Monde de football, dont près de la moité des matches se dérouleront à 22 heures, et même souvent au milieu de la nuit. Le chef du syndicat du secteur des mines, énergie et chimie, a déclaré au quotidien: "Je trouve que les employeurs et les comités d'entreprise doivent discuter ensemble d'une adaptation, si possible, des horaires de travail afin que les employés puissent regarder les matches".

En réponse à ces revendications, des patrons allemands se sont montrés étonnamment ouverts, et même prêts à convenir de certains arrangements allant dans le sens des syndicats. Le secrétaire général de la Fédération patronale d'obédience chrétienne-démocrate a déclaré : "Nous, les patrons, nous pouvons faire des efforts auprès de nos employés lors des matches auxquels participe l'Allemagne". Si les rencontres du groupe D (dans lequel se trouve l'Allemagne) auront lieu à des horaires ordinaires, les syndicats prévoient d'ores et déjà un parcours brillant à leur équipe nationale en vue des huitièmes, quarts, et demi-finale de la compétition, qui se dérouleront à partir de 22h. 

Lu sur Europe 1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !