Alain Delon ne veut "surtout pas" d'hommage national pour ses obsèques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Alain Delon ne veut "surtout pas" d'hommage national pour ses obsèques
©STRINGER / AFP

C'est dit

Alain Delon ne veut "surtout pas" d'hommage national pour ses obsèques

L'acteur français s'est confié à Catherine Ceylac dans l'avant-dernier numéro de l'émission Thé ou Café.

Il est l'un des derniers géants artistiques français, mais veut rester discret. Invité de l'émission Thé ou Café, ce samedi 24 novembre, Alain Delon s'est laissé aller à quelques confidences à propos de la mort. 

L'acteur français de 83 ans, sur les écrans depuis les années 1950, a ainsi déclaré qu'il ne veut pas d'un hommage national le jour où il mourra. "Est-ce que vous aimeriez des funérailles à la manière de Johnny Hallyday, de Charles Aznavour ?", a demandé Catherine Ceylac. "Non, non, surtout pas, alors surtout pas. On sait où je serai enterré mais il n’y a aucune consigne. On m’enterre comme tout le monde, mais surtout pas comme ces personnes que vous avez citées", a répondu Alain Delon. "Ce que je sais, c’est que je ne laisserai pas mon chien seul. C’est mon chien de fin de vie. S’il devait mourir avant moi, ce que j’espère, je n’en prendrai pas d’autre. Si je meurs avant lui, je demanderai au vétérinaire qu’on parte ensemble. Il le piquera afin qu’il meure dans mes bras", a-t-il poursuivi.

L'acteur français s'est aussi confié sur ses relations familiales difficiles, lui qui est père de trois enfants. "J'ai une fille qui est l'amour de ma vie, peut-être même un peu trop rapport aux autres, ça peut heurter quelquefois. Je l'ai peut-être aidée comme je n'ai pas aidé assez les autres", a-t-il dit au sujet d'Anouchka Delon avec qui il était monté sur scène pour la pièce "Une journée ordinaire" à partir de 2011. Mais il regrette de ne pas être plus proche de ses garçons. "Ça me rend triste parce que j’ai besoin de leur présence et leur amour. Et je leur ai dit à plusieurs reprises : ‘Vous allez en crever un jour. Je ne serai plus là et vous allez vraiment en crever et dire : J’ai été con, j’ai pas fait ça, j’ai pas fait ça'", a-t-il confié.

En janvier, Anthony Delon avait déclaré à propos de son père : "Je pense que la vie lui a repris ce qu'elle lui a donné. La vie lui a tout donné. La beauté. Le succès. Mais quand la vie te donne tout, il faut que tu capitalises. […] Quand on te donne quelque chose, il faut le rendre. Aujourd'hui, il est seul, il est malheureux… Mais bon, son malheur, on se le creuse soi-même.

Lu sur Orange Actu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !