Alain Delon : l'acteur met aux enchères ses armes de collection | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Alain Delon : l'acteur met aux enchères ses armes de collection.
Alain Delon : l'acteur met aux enchères ses armes de collection.
©

Faire le tri

Alain Delon : l'acteur met aux enchères ses armes de collection

Parmi les biens proposés ce lundi 1er décembre à l'Hôtel des ventes Cornette de Saint-Cyr, figurent le revolver du "Soleil Rouge" ou encore une Winchester de la série "Au nom de la loi", offerte par Steve McQueen.

Au fil des ans et de sa filmographie, Alain Delon s'est constitué une impressionnante collection d'arme. Ce lundi 1er décembre à 19h30 à l'Hôtel des ventes Cornette de Saint-Cyr à Paris, l'acteur mettra aux enchères 80 lots proposés sous le titre "Armes et souvenirs historiques". Parmi eux : carabines, mousquetons, fusils de chasse et certaines pièces mythiques comme le revolver du film "Soleil Rouge" ou encore une Winchester de la série "Au nom de la loi", offerte par Steve McQueen. 

"Il ne s'agit pas ici d'armes de flics ou de voyous, mais bien d'une plongée dans une passion d'Alain Delon", a expliqué Maître Arnaud Cornette de Saint Cyr à l'AFP. L'acteur "a constitué sa collection d'armes avec la même rigueur, la même passion, la même exigence que pour ses autres collections, tableaux, sculptures, dessins, montres ou vins". "Certains des lots sont ainsi de véritables oeuvres d'art et seront convoités par les collectionneurs du monde entier", a-t-il ajouté. 

Tableaux contemporains, montres, crus prestigieux... depuis quelques temps, Alain Delon met tous ses biens de luxe aux enchères. Selon Le Figaro, l'acteur, qui vient d'entrer dans sa 80ème année, chercherait à faire le vide chez lui. 

 

Lu sur JeanMarcMorandini

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !