Afghanistan : l'armée américaine interdit à ses soldats de se masturber dans les toilettes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La circulaire affichée au Camp Leatherneck.
La circulaire affichée au Camp Leatherneck.
©

Règlement

Afghanistan : l'armée américaine interdit à ses soldats de se masturber dans les toilettes

L'administration invoque la transmission de maladies comme cause de cette interdiction.

L'armée américaine vient d'interdire à ses soldats basés au Camp Leatherneck, dans la province de Helmand (Afghanistan) de se masturber dans les toilettes portables. Une règle qui, si elle peut faire sourire, relève, selon l'administration, d'un problème sanitaire. "Il y a eu plusieurs cas de maladies causées par l'exposition à des fluides corporels", est-il expliqué sur un message affiché à l'intention des militaires.

L'avis menace également de poursuites judiciaires quiconque commettra cette infraction. Une poursuite rendue possible par l'article 92 du Code uniforme de justice militaire, surnomme le "fourre-tout" par les Marines. Cet article permet en effet à l'armée de poursuivre ses troupes pour "refus d'obéir à un ordre ou un règlement".

L'histoire a fini par prendre de l'ampleur, l'affiche ayant été prise en photo et diffusée sur les réseaux sociaux. Désormais connu du monde entier, ce règlement a amené les journalistes du Business Insider à contacter un médecin militaire. Selon lui, "il n'existe pas d'infection transdermique passable par le sperme à moins que celui-ci n'entre en contact avec une plaie ouverte".

Lu sur Business Insider

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !