Accusé de "corruption de mineurs", Morandini pourrait être sauvé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Accusé de "corruption de mineurs", Morandini pourrait être sauvé
©Capture Europe1

Coup de chance...

Accusé de "corruption de mineurs", Morandini pourrait être sauvé

Les avocats de l’animateur pointent du doigt de "graves irrégularités" constatées lors de la perquisition.

Jean-Marc Morandini, qui a été mis en examen pour "corruption de mineurs", pourrait être sauvé par ses avocats. Le 22 mars, ces derniers ont déposé une requête qui pourrait annuler une bonne partie de la procédure en cours, selon les informations de 20 Minutes.

La défense de l’animateur de télévision et de radio pointe du doigt de "graves irrégularités" qui auraient été constatées lors de la perquisition. Voici les éléments clés sur lesquelles s'appuient les trois avocats du journaliste : Jean-Marc Morandini n’a pas été "informé" de la perquisition, l’ordonnance qui a autorisé ladite perquisition ne précisait aucun motif. "La conduite de ces opérations de perquisition a nécessairement causé un grief [à Jean-Marc Morandini], portant atteinte à son droit au respect de sa vie privée et le privant de tout contrôle", indique ce document consulté par 20 Minutes.

Cette requête en annulation doit être examinée le 20 juin. Si la demande aboutit, la justice devra annuler la perquisition irrégulière ainsi que la totalité des actes de procédure que cette dernière a engendré, "qui auraient pu servir à l’accusation lors d’un éventuel procès", indique le quotidien.  

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !