A 87 ans, elle cumule les amendes et les retraits de points sur un permis... qu'elle n'a jamais passé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Les pv s'amassent alors qu'Yvonne n'a jamais conduit de sa vie.
Les pv s'amassent alors qu'Yvonne n'a jamais conduit de sa vie.
©Flickr/maarjaara

Sanction inutile

A 87 ans, elle cumule les amendes et les retraits de points sur un permis... qu'elle n'a jamais passé

Un véhicule possédant la même immatriculation qu'une voiture achetée dans les années 70 serait la cause du problème.

Yvonne Sérieys, 87 ans, est une habituée des rappels à l'ordre judiciaire. Cette habitant de Septfonds (Tarn-et-Garonne) a en effet été l'objet de 30 procès-verbaux, a perdu 80 points sur son permis et a accumulé 6 000 euros d'amende, depuis 2011. Un danger public ? Point du tout ! Yvonne Sérieys n'a jamais passé son permis de conduire, en raison d'une maladie infantile lui ayant causé une atrophie de la main droite.

La voilà pourtant accusée d'une vingtaine d'excès de vitesse dont elle se serait rendue coupable entre Cannes, Saint-Tropez, Pau, Clermont-Ferrand et Bordeaux. Elle est également accusée d'avoir grillé deux stops et brûlé trois feux rouges. Selon elle, l'explication vient de la Peugeot 404 que son mari et elle ont acheté dans les années 1970. Un accident avait rendu la voiture totalement inutilisable et l'avait envoyée à la casse. Des années plus tard, un autre véhicule - un fourgon Ford-Transit - a reçu la même immatriculation.

Une situation qui devrait donc rendre sa cause plus que défendable. Las, les démarches entreprises par son fils auprès du service des infractions routières de Rennes n'ont, pour le moment, donné aucun résultat. Pis, ses lettres adressées au commissariat de police de Montauban, à l'office du ministère public et au procureur de la République de Montauban n'ont donné lieu à aucune réponse malgré les 300 euros déboursés en courriers recommandés. En attendant, les pv s'accumulent...

 

Lu sur le Nouvel Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !