50 nuances de Grey : les accidents liés à un sextoy en augmentation aux Etats-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
50 nuances de Grey : les accidents liés à un sextoy en augmentation aux Etats-Unis
©Reuters

Ouille

50 nuances de Grey : les accidents liés à un sextoy en augmentation aux Etats-Unis

En 2012, 2 500 personnes se sont rendues aux urgences pour une blessure causée par un sextoy, aux Etats-Unis.

50 nuances de Grey aurait-il fait des victimes collatérales aux Etats-Unis ? Selon le Washington Post, le nombre d'Américains qui se sont présentés aux urgences pour une blessure liée à l'utilisation d'un sextoy est en augmentation depuis la parution du best-seller érotique, en 2012.

Selon les données de la Commision de protection des consommateurs, le nombre d'accidents de ce type a doublé depuis 2007, et a particulièrement augmenté en 2012 et 2013, après la parution de la trilogie qui met en scènes la relation amoureuse sado-masochiste entre une jeune femme et un homme d'affaires, à Seattle. Dans 83% des blessures, il s'agissait de "retirer un corps étranger", précise le quotidien.

Selon une infographie du Washington Post, 2 500 Américains se sont rendus aux urgences en 2012 pour une blessure liée à l'utilisation d'un sextoy. La plupart des blessures n'étaient pas graves, sauf rares exceptions. 71% des patients ont été soignés et ont pu rentrer chez eux, et 25% ont dû être hospitalisés ou transférés dans un service spécialisé.

Le profil type de la personne victime de ce genre de désagrément est un homme (58% des cas), la quarantaine, avec un âge moyen de 44 ans. Les femmes concernées ont tendance à être plus jeunes : 30 ans en moyenne. Parmi ces patients, l'homme le plus âgé avait 85 ans et la femme la plus âgée 67 ans.

"Rien ne prouve que 50 nuances de Grey soit responsable de la montée de ce phénomène" tempère le Washington Post. Le livre, qui a été lu par 10 millions de personnes et adapté au cinéma, a été une formidable aubaine pour l'industrie du sextoy, assure le quotidien.

Lu sur le Washington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !