"On n'est pas couché": Aymeric Caron serait sur le départ | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Aymeric Caron serait sur la sellette
Aymeric Caron serait sur la sellette
©Capture écran

Fin de parcours ?

"On n'est pas couché": Aymeric Caron serait sur le départ

Après l'annonce du départ de Natacha Polony, Laurent Ruquier envisage de remplacer son autre chroniqueur. "Il faut qu'on en discute", a-t-il dit ce lundi matin sur Europe 1.

Les relations entre Natacha Polony et Aymeric Caron sont des plus désastreuses. Les deux chroniqueurs de l'émission On n'est pas couché sur France 2 entretiennent des rapports plus que tendus. A tel point, entre autres, que Natacha Polony décide de quitter l'émission de Laurent Ruquier. Mais l'animateur, venu se confier ce lundi matin sur Europe 1 sur l'arrêt de sa quotidienne L'Emission pour tous, va peut-être aussi devoir faire sans Aymeric Caron. En effet, Laurent Ruquier envisagerait de renouveler l'intégralité de son duo. 

"J'ai un souci d'ici à la fin de la saison qu'il va falloir que je règle, c'est trouver ou quelqu'un qui remplacera Natacha, ou quelqu'un qui remplacera Natacha et Aymeric, parce qu'on ne sait pas encore ce qu'on va faire", a reconnu Laurent Ruquier. "Il faut qu'on en discute avec Aymeric Caron", a conclu l'animateur.

Pour rappel, ce week-end Le Parisien a révélé les tensions entre Polony et Caron. "Il ne supporte plus ses idées et la considère quasiment comme une facho. Et elle, elle a du mal à se contenir quand il l'attaque", écrit le journal. "Si, depuis sa formation en septembre 2012, le tandem n'avait jamais noué, comme ses prédécesseurs Zemmour-Nalleau ou même Polony-Pulvar, une complicité transcendant ses divergences idéologiques, le torchon brûle surtout depuis le début de l'année", précise le journal.

 

 

Lu sur Europe1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !