Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Euronews / DR
La France envoie une réplique de la statue de la Liberté aux Etats-Unis à l'occasion des célébrations de la fête nationale.

Amitié franco-américaine

Une reproduction de la statue de la Liberté est envoyée aux Etats-Unis pour la Fête nationale américaine

Une copie de la statue de la Liberté et de taille réduite quitte Paris en direction des Etats-Unis, ce lundi 7 juin. Elle va rejoindre New York à l'occasion de la Fête nationale américaine, le 4 juillet.

Pour la deuxième fois, la France envoie une réplique de la statue de la Liberté aux Etats-Unis, selon des informations d'Euronews. Cette reproduction fabriquée il y a dix ans va rejoindre sa grande sœur, pensée par Gustave Eiffel, sculptée par Auguste Bartholdi et offerte par la France en 1885 pour célébrer le centenaire de l'indépendance américaine.

Olivier Faron, administrateur général du Conservatoire national des Arts et Métiers, s’est confié sur cette initiative, symbole de l’amitié franco-américaine renouvelée.

« La grande sœur était partie à Rouen avec le chemin de fer, la nôtre voyagera par un camion, puis elle partira du Havre. La première étape, c’est l’étape new-yorkaise. Sur place, il y aura des manifestations pour montrer comment on a travaillé et comment on a créé cette statue ».

Cette statue de deux mètres et réalisée en bronze sera ensuite transférée à Washington. Elle sera installée dans le jardin de la résidence de l'ambassadeur de France.

Cette statue de la Liberté a donc quitté Paris ce lundi, et prendra la mer, au Havre, le 19 juin, comme en 1885.

La copie en bronze va faire face à sa grande soeur le 4 juillet à New-York, jour de la fête nationale des Etats-Unis.

Euronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !