Le Tour de France interrompu quelques minutes après des jets de gaz lacrymogène | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Pause forcée

Le Tour de France interrompu quelques minutes après des jets de gaz lacrymogène

Ce mardi 24 juillet, durant la 16 étape de la Grande Boucle, le peloton a été forcé de s'arrêter en raison de jets de gaz lacrymogène.
Quand la politique rencontre le sport. Ce mardi 24 juillet, alors qu'avait lieu la 16e étape du Tour de France, les cyclistes ont été forcés de s'arrêter seulement 26 kilomètres après le départ donné à Carcassonne (Aude). En cause, des jets de gaz lacrymogène qui ont gêné certains coureurs, rapporte Franceinfo, images de France 2 à l'appui.
 
La présence de ces gaz est due à une intervention des forces de l'ordre à proximité de la course. Les fonctionnaires étaient présents pour dégager une manifestation d'agriculteurs en colère, lesquels protestaient contre la baisse de certaines aides financières. Des bottes de paille étaient même visibles sur la route. Après une dizaine de minutes d'interruption, l'épreuve a finalement pu reprendre.
Vu sur Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !