Suspects interpellés à Avignon : Gérald Darmanin avertit « ceux qui veulent s’en prendre aux forces de l’ordre » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran BFMTV / RMC / DR
Le ministre de l'intérieur, Gérald Darmanin, était l'invité de BFMTV et RMC au lendemain de l'interpellation des suspects présumés dans le meurtre du policier à Avignon.

Lutte contre le trafic de drogue

Suspects interpellés à Avignon : Gérald Darmanin avertit « ceux qui veulent s’en prendre aux forces de l’ordre »

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, était l’invité ce lundi matin de RMC et BFMTV. Il a notamment évoqué l'interpellation de quatre suspects dans la soirée de dimanche après l'assassinat du policier Eric Masson à Avignon.

Invité ce lundi 10 mai de RMC et BFMTV, Gérald Darmanin a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin. Le ministre de l'Intérieur a tenu à saluer l'action des forces de l'ordre, après l'interpellation de quatre suspects dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d’Eric Masson, le policier tué à Avignon lors d'une opération antidrogue. 80 enquêteurs étaient mobilisés pour retrouver les suspects. Le ministre de l’Intérieur a tenu à saluer le travail des policiers :  

« Je voudrais d'abord remercier toute la police nationale, parce que ça fait quatre jours, jour et nuit, sous l’autorité du procureur de la République, que nous recherchons ces suspects (…) Il aurait été insupportable, pour les policiers, pour le ministre de l’Intérieur, mais pour tous les Français, que ces personnes puissent continuer à vivre en toute liberté ou se réfugier dans d’autres pays. Donc je suis très heureux, très fier, des femmes et des hommes de la police nationale qui, hier ont fait ces interpellations ».

S'il tient à rappeler que les interpellés sont présumés innocents, « tout laisse à penser qu'ils sont directement liés au meurtre, à cet assassinat ignoble de ce policier à Avignon qui luttait contre les points de deal, contre les stups », selon Gérald Darmanin.

Ces arrestations constituent, selon le ministre de l’Intérieur, un véritable avertissement pour les délinquants :

« C'est un message donné à tous ceux qui veulent s'en prendre aux policiers et aux gendarmes, on ne vous laissera jamais tranquilles. Et en quatre jours, on a démontré qu'on ne laissera jamais tranquilles les trafiquants ».

Un hommage national sera rendu le mardi 11 mai au policier Eric Masson. Un premier hommage lui a été rendu ce dimanche à Avignon. 

BFMTV - RMC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !