Nouvelles frappes israéliennes à Gaza et poursuite des tirs de roquettes vers Israël | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / DR / Euronews
L'armée israélienne a estimé avoir tué une quinzaine de combattants du Jihad islamique dans des frappes.

Attaque préventive

Nouvelles frappes israéliennes à Gaza et poursuite des tirs de roquettes vers Israël

Les forces israéliennes ont continué à bombarder des cibles et le groupe armé Jihad islamique a envoyé des roquettes vers l'Etat hébreu dans les premières heures de samedi.

L'armée israélienne a estimé avoir tué une quinzaine de combattants du Jihad islamique dans des frappes ayant commencé vendredi après-midi, ciblant notamment des sites de fabrication d'armes, selon elle. Il s'agit de la pire confrontation entre l'Etat hébreu et des organisations armées de Gaza depuis la guerre de onze jours en mai 2021, qui avait fait 260 morts côté palestinien et 14 morts en Israël, incluant un soldat, d'après les autorités locales.

Les brigades Al-Qods, branche armée du Jihad islamique, ont dit avoir lancé vendredi « plus de cent roquettes » vers le sol israélien en guise de « première réponse » aux frappes israéliennes ayant notamment tué un des chefs du groupe, Tayssir Al-Jabari.

En Israël, les sirènes d'alerte ont été entendues dans des localités du Sud. De nombreuses roquettes ont été interceptées par le bouclier antimissile israélien ou sont tombées dans des zones inhabitées en Israël. 

L'Egypte, intermédiaire historique entre Israël et les groupes armés de Gaza, s'efforce d'établir une médiation et pourrait accueillir une délégation du Jihad islamique ce samedi, ont indiqué des responsables égyptiens à l'AFP à Gaza.

L'Etat hébreu a présenté ces raids comme une « attaque préventive » contre le Jihad islamique, quelques jours après l'arrestation d'un chef de l'organisation en Cisjordanie occupée qui avait fait craindre des actions en représailles.

Le Premier ministre israélien Yaïr Lapid s’est exprimé à la télévision sur cette nouvelle crise :

« Israël a mené une opération de contre-terrorisme précise contre une menace immédiate. Le Jihad islamique est un supplétif de l'Iran qui veut détruire l'Etat d'Israël et tuer des Israéliens innocents. (...) Nous ferons tout ce qu'il faut pour défendre notre peuple ».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !