Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Dailymotion / France 24
Nouvel an chinois 2021 nouvel an lunaire

Année du buffle de métal

Nouvel an chinois 2021 : avec la menace de la pandémie, les familles sont appelées à ne pas voyager

Avec les cérémonies du Nouvel An lunaire en ce mois de février 2021, les autorités chinoises ont exhorté les familles à ne pas voyager, un an après le début de la pandémie de Covid-19, comme le montre ce reportage de la rédaction de France 24. Les festivités avaient été annulées l’an dernier.

Les traditionnels voyages pour rendre visite à ses proches et à sa famille à l'occasion du Nouvel An lunaire ne sont pas recommandés pour cette année 2021 en Chine.

Le gouvernement chinois a déclaré que "rester chez soi est un devoir", sans toutefois obliger les Chinois. Les autorités ont également exhorté la population à éviter les grands rassemblements festifs, en raison de la résurgence et du risque persistant de la pandémie.

Certaines entreprises offrent d’ailleurs des cadeaux et des bonus à leurs employés pour les dissuader d'aller en province à l’occasion du Nouvel an lunaire.

La rédaction de France 24 a recueilli les témoignages de jeunes chinois ayant accepté de rester à Pékin pour les fêtes.

La Chine s'apprête à entrer dans l'année du buffle de métal.

Une centaine de nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés à Pékin au début du mois.

Selon des informations d’Europe 1, 85% des Pékinois ont annulé leur voyage en province dans le cadre du Nouvel an lunaire.

Le Nouvel an chinois est traditionnellement la plus grande transhumance du monde avec trois milliards de voyages. Pour beaucoup de familles, il s’agit du seul moment de l'année où il est possible de se retrouver.

France 24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !