Line Renaud et Stromae font leur entrée au musée Grévin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Crédits Photo: Reuters
Line Renaud et Stromae lors de la présentation de leur statue au musée Grévin.

Sosie

Line Renaud et Stromae font leur entrée au musée Grévin

Les deux artistes immortalisés ont dévoilé leur statue de cire dimanche.

Grand écart au musée Grévin ce week-end. L'un à 29 ans, l'autre 86. Mais à part être réellement apprécié du public, Stromae et Line Renaud ont désormais un autre point commun : une statue de cire dans le célèbre établissement parisien. Ils côtoieront les nouveaux pensionnaires comme Angelina Jolie, Lady Gaga, Omar Sy ou encore M. Pokora.

Présidé par Stéphane Bern depuis avril, l'Académie Grévin a choisi Line Renaud et Stroma pour "rendre hommage à deux parcours hors normes, avec pour point commun, un début de carrière très jeune accompagné d'un succès immédiat", a précisé le musée. Line Renaud a expliqué qu'on lui avait déjà proposé d'être immortalisée au tout début de sa carrière mais son mari avait refusé la proposition. "C'est une sensation très étrange. A la fois formidable et troublant pour moi qui ai toujours rêvé d'avoir une sœur jumelle", a déclaré l'actrice et chanteuse de 86 ans. Dans sa robe bleue qu'elle portait lors d'un concert à l'Olympia, elle a trouvé, hilare, que son double semblait "avoir été un peu lifté".

Pour Stromae, le musée a choisi de le vêtir comme dans son clip "Papaoutai", en polo, short, noeud papillon et chaussettes à motif remontées. Une belle référence pour le chanteur belge de 29 ans, car c'est justement dans son clip qu'il s'amusait à jouer les statues et les pantins. Pendant les six mois nécessaires aux sculpteurs pour réaliser ces statues de cire, les deux artistes se sont prêtés au jeu des photos, vidéos, ou autres moulages des mains et du corps. 

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !