Le toit d’un hôpital en Louisiane a été arraché lors du passage de l’ouragan Ida | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Une vidéo montre les ravages du passage de l’ouragan Ida en Louisiane. Le toit de l'hôpital général Lady of the Sea à Galliano a été arraché.

Vents violents

Le toit d’un hôpital en Louisiane a été arraché lors du passage de l’ouragan Ida

Une vidéo montre les ravages du passage de l’ouragan Ida en Louisiane. Le toit d’un hôpital a été arraché.

Le sud des Etats-Unis est marqué par des conditions météorologiques particulièrement perturbées et virulentes suite au passage de l’ouragan Ida.  Des images de la violence de l’ouragan ont été dévoilées par la BBC. Une partie du toit s’est détachée de l’hôpital général Lady of the Sea à Galliano, au sud de la Nouvelle-Orléans, selon les précisions de NBC-TV.

L'ouragan Ida a soufflé si fort qu'il a inversé le cours du Mississippi en frappant les côtes de la Louisiane.

La Nouvelle-Orléans est entièrement privée d'électricité et un homme a été tué par la chute d'un arbre dans la banlieue de Bâton-rouge, selon un premier bilan à l’échelle de la région. Près d'un million de personnes n'avaient plus de courant dimanche en fin de soirée : plus de 930 000 en Louisiane et 28 000 dans le Mississippi.

Ida a touché terre dimanche avec des vents de plus de 230 km/h, puis il a baissé en intensité, tombant en catégorie 3 comme l'ouragan Katrina le 29 août 2005. Ses vents sont ainsi tombés en dessous de 180 km/h.

Pour l'heure, les barrières anti-inondations qui s'étendent sur 210 kilomètres ont resisté. 14 milliards d'euros ont été investis dans les digues depuis les 1 800 morts de Katrina. Les autorités appellent à la prudence.

BBC - BFMTV - Euronews - Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !