Jet d’œuf à Lyon contre Emmanuel Macron et menaces contre Eric Zemmour : un nouveau symbole de la désacralisation et du blocage du pouvoir ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran BFMTV / DR
Le climat de tensions suite au jet d’œuf ayant visé Emmanuel Macron et les menaces proférées contre Eric Zemmour était au cœur d’un débat sur BFMTV.

Violence de la campagne

Jet d’œuf à Lyon contre Emmanuel Macron et menaces contre Eric Zemmour : un nouveau symbole de la désacralisation et du blocage du pouvoir ?

Le climat de tensions suite au jet d’œuf ayant visé Emmanuel Macron et les menaces proférées contre Eric Zemmour étaient au cœur d’un débat sur BFMTV. La question de la désacralisation de la figure du chef de l’Etat a notamment été évoquée.

Le président de la République a été atteint à l'épaule par un œuf ce lundi alors qu'il visitait le salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation, à Eurexpo, à Lyon. L’oeuf a rebondi sans se casser. L'auteur présumé des faits, qui se trouvait à faible distance du chef de l'Etat, a été immédiatement interpellé. Le jeune homme a depuis été admis au centre hospitalier du Vinatier, un établissement psychiatrique situé à Lyon. Il s'agit d'un étudiant de 19 ans, totalement inconnu des services de police et de justice, selon le procureur.

Cette scène était au cœur d’un débat sur BFMTV avec Jean-Sébastien Ferjou, directeur de la publication d’Atlantico, Philippe Corbé, chef du service politique de BFMTV, Amandine Atalaya, éditorialiste politique de BFMTV et Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV.

Selon Jean-Sébastien Ferjou, il ne « faut pas sous-estimer et ne jamais banaliser » de tels actes à l’encontre du chef de l’Etat :

« les systèmes qui sont bloqués, dans lesquels une alternance politique paraît hypothétique sont des systèmes qui génèrent de la violence. C’est ce que l’on a connu dans les années 60-70 en Italie, en Allemagne par exemple avec des coalitions qui paraissaient devoir rester au pouvoir ad vitam eternam et c’est ce qui a généré aussi des mouvements politiques qui ont sombré dans la violence. On l’avait connu en France avec action directe. (…) A l’heure actuelle, il y a un certain nombre de personnes dans le pays qui ont l’impression que le système est politiquement bloqué, et on l’a vu avec les Gilets jaunes, on l’a vu avec les manifestants contre le pass sanitaire ».

Au cours de ce débat sur BFMTV, le climat de tensions au cœur de la campagne électorale et l’agression et les menaces de mort proférées contre Eric Zemmour ont aussi été évoquées.

Pour retrouver l’intégralité de la vidéo et les interventions de Jean-Sébastien Ferjou : cliquez ICI et ICI

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !