Coupe du monde : la triste soirée du Qatar, battu et « chambré » en ouverture de la compétition | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport

Mauvais départ

Coupe du monde : la triste soirée du Qatar, battu et « chambré » en ouverture de la compétition

Le Qatar voulait entrer dans l’histoire du football. C’est chose faite. Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe du monde, le pays hôte s’est incliné lors du match d’ouverture de la compétition.

L’Equateur s’est imposé 2-0 face Qatar grâce à un doublé de son capitaine, Enner Valencia. Les Qataris, peu inspirés, n’ont pas été à la hauteur de l’événement. Le pays du Golfe a concédé une défaite logique, 2-0, face à l’Equateur, dimanche 20 novembre, sur la pelouse du stade Al-Bayt, à Al-Khor.

Dès la 3e minute de jeu, le Qatar se fait une frayeur. L’équipe encaisse un but, à la suite d’une sortie hasardeuse de son gardien… mais l’arbitre siffle un hors-jeu. Il s’en est fallu de quelques centimètres, ce qui a suffi à créer la première polémique de la compétition. 

Quelques minutes plus tard, Enner Valencia provoque une faute du portier adverse dans la surface et se charge lui-même de transformer la sanction (0-1, 16e minute).

L’attaquant équatorien, qui évolue en club à Fenerbahçe, en Turquie, devient définitivement l’homme du match lorsqu’il double la mise à la demi-heure de jeu, d’un coup de tête puissant (0-2, 31e minute). Globalement, les Qataris ont été dominés dans tous les compartiments du jeu. Incapable d’inverser la tendance, l’équipe terminera la rencontre sans le moindre tir cadré à son actif : 2-0, score final.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !