Cérémonie d'investiture d'Emmanuel Macron : l'émotion des parents de Samuel Paty | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Capture d'écran / DR
Les parents de Samuel Paty ont échangé quelques mots avec Emmanuel Macron et son épouse Brigitte lors d’une séquence très émouvante lors de la cérémonie d’investiture du chef de l'Etat.

Images bouleversantes

Cérémonie d'investiture d'Emmanuel Macron : l'émotion des parents de Samuel Paty

Les parents de Samuel Paty, assassiné par un terroriste en octobre 2020, étaient présents à la cérémonie d'investiture d'Emmanuel Macron. Sa mère a échangé quelques mots avec le président de la République et avec Brigitte Macron.

Les parents de Samuel Paty, l’enseignant assassiné lors d’un attentat terroriste en octobre 2020, ont reçu une accolade et ont échangé quelques mots avec Emmanuel Macron et son épouse Brigitte lors d’une séquence très émouvante lors de la cérémonie d’investiture du président de la République ce samedi.

Le père et la mère de Samuel Paty, cet enseignant décapité près de son collège dans les Yvelines, ont été invités ce samedi 7 mai à la cérémonie d'investiture d'Emmanuel Macron.

Leur échange avec le président de la République a été l’un des moments les plus marquants de la cérémonie.

« Merci monsieur le Président pour votre invitation », a déclaré la mère du défunt professeur d’histoire-géographie, les larmes aux yeux, à Emmanuel Macron, après une longue étreinte.

« Je vous serai toujours fidèle », lui a répondu le chef de l’État.

Juste avant, il avait également pris dans ses bras le père de Samuel Paty, lui aussi très ému.

La mort de Samuel Paty, poignardé puis décapité par Abdoullakh Anzorov près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine, a été l’un des moments tragiques du premier quinquennat d’Emmanuel Macron.

Le président de la République avait déjà rencontré la famille du professeur d'histoire-géographie à Moulins, dans l'Allier, lors d'un déplacement le 8 décembre 2021. Cette dernière a annoncé vouloir porter plainte contre l'État le 6 avril dernier estimant que la menace n'avait pas été assez anticipée.

Samuel Paty s'était fait décapiter près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines par un jeune Tchétchène, de 18 ans à l'époque, qui lui reprochait d'avoir montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours.

Sa mort avait provoqué une onde de choc et de nombreux hommages avaient été rendus à l'enseignant.

Huffington Post

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !