Agression de journalistes du "Petit Journal" : Florian Philippot juge qu'ils sont dans "une stratégie de provocation permanente" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Reuters

Tendu

Agression de journalistes du "Petit Journal" : Florian Philippot juge qu'ils sont dans "une stratégie de provocation permanente"

L'eurodéputé est revenu sur l'incident qui avait eu lieu le 1er mai lors du défilé du FN.

Ambiance assez tendue dans "C à vous" sur France 5 mardi soir. Florian Philippot était l'invité de l'émission et est revenu sur l'agression de journalistes du "Petit Journal" le 1er mai lors du défilé du FN. Et l'eurodéputé a défendu Bruno Gollnisch. "Le Petit journal est dans une stratégie de provocation permanente, il cherche l'incident. C'est une évidence!" a-t-il lâché.

"Je l'ai vécu pendant tout le défilé, j'avais un micro collé à 10 centimètres de moi, je leur disais que je ne voulais pas leur répondre. Peu importe, ils restaient là 10 minutes, 15 minutes, 30 minutes... Ils reviennent, ils reviennent... Ils cherchent l'incident. Cela faisait 30 minutes qu'il demandait aux journalistes du 'Petit Journal' d'arrêter de l'enregistrer" a raconté l'élu FN.

Pour lui, les journalistes de Canal plus ont des pratiques "totalement" illégales "mais c'est pas grave ils font ce qu'ils veulent, ils s'appellent Le Petit Journal".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !