Affaire DSK : Anne Sinclair s'est confiée pour la première fois à la télévision américaine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Crédits Photo: Capture d'écran CBS

Confession

Affaire DSK : Anne Sinclair s'est confiée pour la première fois à la télévision américaine

La journaliste a souligné que la situation avait été "très douloureuse pour elle et sa famille".

Elle avait gardé le silence. Excepté quelques confessions de Laurent Delahousse, Anne Sinclair ne s'était jamais exprimé sur l'affaire DSK, immense tourbillon médiatique et politique autour de l'ancien patron du FMI, qui était encore à l'époque son compagnon.

Actuellement aux Etats-Unis pour la promotion de son nouveau livre consacré à son grand-père Paul Rosenberg, la journaliste française a accepté de revenir sur l'affaire qui a bouleversé le monde et la politique française, dans une interview pour l'émission Sunday morning sur la chaîne américaine CBS.

"Tous les journalistes attendaient en bas de chez nous", a-t-elle raconté. "'C'était extrêmement douloureux pour moi et ma famille". La justice était violente mais je dois reconnaître qu'aux Etats-Unis, quand elle se trompe, elle sait le reconnaître

Interrogée sur comment elle aurait couverte cette affaire en France, l'ex-journaliste de 7 sur 7 répond qu'elle a "toujours pensé que les joies et les peines relevaient de la plus stricte intimité. Je n'aime pas les gens qui viennent fouiller là-dedans. Je ne suis pas le genre de journaliste qui ferait ça", estime-t-elle.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !