13 Novembre : l'hommage du fils de Manuel Dias, première victime des attentats | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

Commémoration

13 Novembre : l'hommage du fils de Manuel Dias, première victime des attentats

Le fils du passant tué au Stade de France le 13 Novembre 2015 est le seul à avoir lu un discours lors des cérémonies de ce dimanche.

"Je dînais au restaurant lorsque l’écran de télévision au fond de la salle affiche soudainement un bandeau : explosion au stade de France : un mort. Je me dis : "heureusement qu'il n'y a qu'un mort". Je suis loin de m'imaginer que cette seule victime, c'est mon père. 129 autres lui succéderont dans les circonstances que nous connaissons tous." 

Michael Dias est le fils de Manuel Dias, qui se trouvait aux abords du Stade de France quand l'un des kamikazes s'est fait exploser le 13 novembre 2015. Un an après, il a raconté cette soirée tragique lors du dépôt d'une plaque commémorative, devant le stade de France.

"On se dit tout d'abord qu'il est impossible de continuer à vivre, et puis comme tout le monde on s'habitue. (...) Mais comment ne pas se nourrir de ressentiment, ni de haine ? Comment devenir un pays libre sous la menace d'une nouvelle attaque ? Ces questions, je me les pose tous les jours".

"Nous devons continuer à avancer en toute liberté, en ne cédant jamais face à ceux qui veulent nous terroriser", a-t-il déclaré, avant d’ajouter : "c’est en offrant les mêmes opportunités à tous que nous réussirons à empêcher que les ressentiments de certains ne se transforment en brutalité pour tous."

Vu sur LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !