Pourrait-on effacer du cerveau les mauvais souvenirs ? ; Un bon sommeil protègerait contre le cancer de la prostate | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Des chercheurs ont découvert un médicament capable de supprimer les traces épigénétiques d’un traumatisme.
Des chercheurs ont découvert un médicament capable de supprimer les traces épigénétiques d’un traumatisme.
©Reuters

Atlantico santé

Pourrait-on effacer du cerveau les mauvais souvenirs ? ; Un bon sommeil protègerait contre le cancer de la prostate

Et aussi : Épilepsie : on a compris comment l’alimentation influence le cerveau ; En bref : la grippe H7N9 progresse sérieusement en Asie ; Alzheimer : un espoir pour réduire les pertes de mémoire.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Pourrait-on effacer du cerveau les mauvais souvenirs ?

Des chercheurs ont découvert un médicament capable de supprimer les traces épigénétiques d’un traumatisme. En l’utilisant chez la souris, ils ont pu améliorer considérablement le dénouement d’une thérapie comportementale.

Les expériences vécues, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, font grandir et forgent peu à peu le caractère et la personnalité. Dans certaines conditions cependant, les difficultés peuvent bloquer l’acheminement personnel et rendre la vie de tous les jours très pénible. Les victimes de guerres ou les personnes ayant subi des sévices pendant l’enfance par exemple, ont très souvent beaucoup de mal à faire table rase du passé et à poursuivre le cours de leur existence. Elles peuvent être sujettes à une pathologie du comportement appelée trouble du stress post-traumatique, ou état de stress post-traumatique (ESPT), qui se traduit par une peur intense et un sentiment d’impuissance face au quotidien.

Lire la suite sur Futura-sciences

Un bon sommeil protègerait contre le cancer de la prostate

Bien dormir pourrait aider les hommes à se protéger du cancer de la prostate, une des formes de cancer les plus courantes chez la gent masculine. Cette découverte montre une fois de plus les vertus du sommeil sur la santé et devrait tous nous encourager à le ménager.

Avec plus de 8.000 décès annuels, le cancer de la prostate est l’une des formes de cancer les plus meurtrières au monde. Dans les pays occidentaux, il s’agit du cancer le plus fréquent chez les hommes. En 2011, plus de 70.000 d’entre eux ont été diagnostiqués avec cette maladie selon l’Institut national du cancer (INC). Heureusement, l’amélioration des techniques de dépistage et de la prise en charge ont permis de baisser sérieusement le taux de mortalité de cette pathologie. Elle continue cependant ses ravages et les chercheurs sont en quête de solutions pour arrêter sa progression.

Lire la suite sur Futura-sciences

Épilepsie : on a compris comment l’alimentation influence le cerveau

Depuis la nuit des temps, les épileptiques savent contrôler leur maladie en adoptant un régime alimentaire particulier. Dans une nouvelle étude, des neurologues suisses et états-uniens viennent d’établir un lien direct entre le métabolisme des neurones et l’activité du cerveau. Cette découverte ouvre la voie vers de nouveaux traitements de certaines maladies neurologiques.

Pour fonctionner notre organisme a besoin d’énergie qu’il se procure grâce à l’alimentation que nous lui apportons. Il est donc primordial d’adopter un régime équilibré afin de donner le meilleur à nos cellules. En quelque sorte, la nourriture que nous mangeons est pour le corps ce que le carburant est pour une voiture. Si le propriétaire n’utilise pas l’essence adaptée à son véhicule, celui-ci va rouler pendant un temps mais finira par s’encrasser et par tomber en panne.

Lire la suite sur Futura-sciences

En bref : la grippe H7N9 progresse sérieusement en Asie

Après une accalmie, le virus H7N9 est revenu sur le devant de la scène ces deux derniers mois en Asie. Les autorités sanitaires sont vigilantes mais restent rassurantes, car aucune preuve d’infection interhumaine n’a été rapportée jusqu’ici.

Le virus de la grippe A(H7N9) a sauté la barrière des espèces en février dernier en Chine et sévit depuis en Asie. Après une flambée épidémique en mars et avril 2013 (107 cas dont 41 morts au total en deux mois), le nombre de cas avait peu augmenté depuis, et était de 139 dont 45 décès selon le dernier bilan de l’OMS datant du 6 novembre 2013.

Lire la suite sur Futura-sciences

Alzheimer : un espoir pour réduire les pertes de mémoire

C’est bien connu, la maladie d’Alzheimer s’accompagne d’une perte progressive de la mémoire. Pourquoi ? Des chercheurs états-uniens viennent d’identifier une protéine qui joue un rôle clé dans ce phénomène. Cette découverte pourrait conduire à un traitement afin d’aider les patients à mieux conserver leurs souvenirs.

Décrite pour la première fois au début du XXe siècle, la maladie d’Alzheimer s’est peu à peu installée dans la société. Selon l’Inserm, 860.000 Français étaient touchés par cette pathologie en 2010, un chiffre qui devrait progresser rapidement avec le vieillissement de la population. Elle représente aujourd’hui un défi de santé publique majeur contre lequel les scientifiques cherchent désespérément des solutions.

Lire la suite sur Futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !