En bref : des conseils à suivre avant l'exposition au soleil ; Diabète : l'espoir d'un pancréas bio-artificiel se précise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Les ultraviolets peuvent provoquer des dégâts plus importants sur des peaux rendues hypersensibles par une photodermatose.
Les ultraviolets peuvent provoquer des dégâts plus importants sur des peaux rendues hypersensibles par une photodermatose.
©Reuters

Atlantico santé

En bref : des conseils à suivre avant l'exposition au soleil ; Diabète : l'espoir d'un pancréas bio-artificiel se précise

Et aussi : Sida : la fillette en rémission est de nouveau séropositive ; Certains comportements favorisent les insomnies ; En bref : les femmes enceintes trop souvent victimes du paludisme.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

En bref : des conseils à suivre avant l'exposition au soleil

Au-delà du banal coup de soleil, les ultraviolets peuvent provoquer des dégâts plus importants sur des peaux rendues hypersensibles par une photodermatose, comme la lucite estivale bénigne, qui touche de nombreuses femmes. L'usage de certains médicaments, en outre, peut aggraver les effets des UV. Voici quelques conseils à connaître.

À hautes doses, les ultraviolets (UV) provoquent des coups de soleil, accélèrent le vieillissement cutané et augmentent le risque de cancers cutanés. Mais sur une peau prédisposée, une exposition solaire même modérée suffit parfois à provoquer des démangeaisons et des rougeurs. Heureusement, il y a des parades à cette photosensibilité.

Lire la suite sur Futura-sciences

Diabète : l'espoir d'un pancréas bio-artificiel se précise

Le diabète gagne du terrain dans le monde mais une nouvelle technologie en cours de développement pourrait bien changer la vie de millions de diabétiques à partir des années 2020 en éliminant la nécessité des injections d'insuline quotidiennes. Il s'agit d'un pancréas bio-artificiel implantable dont un prototype vient d'être présenté.

C'est un disque ultra-fin en polymère, à peine plus grand qu'un CD. Implanté dans l'abdomen, il pourrait changer la vie de millions de diabétiques insulino-dépendants. Le pancréas bio-artificiel, mis au point par des chercheurs strasbourgeois, fera l'objet d'ici début 2016 de premiers tests chez l'Homme. Avec ce dispositif, les patients ne seraient plus obligés de s'injecter de l'insuline : l'hormone serait fabriquée naturellement par des cellules de pancréas (obtenues par génie génétique ou à partir de cellules souches), placées à l'intérieur de la poche artificielle. Ce projet, dont l'application à grande échelle n'est pas envisageable avant 2020, suscite beaucoup d'espoirs et d'attente pour les 25 millions de diabétiques de type 1 à travers le monde, reconnaît Séverine Sigrist, de la start-up Defymed qui travaille sur ce prototype.

Lire la suite sur Futura-sciences

Sida : la fillette en rémission est de nouveau séropositive

Aux États-Unis, la petite fille déclarée en rémission du VIH/Sida l’année dernière a été récemment testée positive au virus. À l’occasion d’un contrôle de routine, l’enfant présentait en effet des niveaux de VIH élevés et un taux de cellules immunitaires affaibli. Une déception. Pour autant, ce cas reste une source d’espoir pour la recherche contre la maladie.

Début 2013, des médecins états-uniens annonçaient un cas unique. Une petite fille âgée de 2 ans était contrôleur après traitement. C’est ainsi que les spécialistes appellent les patients en rémission du VIH ayant été traités peu de temps après contamination sur une durée limitée. C’est le cas de certains adultes, parmi lesquels les membres de la cohorte Visconti, étudiée par le docteur Astier Saez-Cirion, chargé de recherche dans l’Unité de régulation des infections rétrovirales, à l’institut Pasteur.

Lire la suite sur Futura-sciences

Certains comportements favorisent les insomnies

Pourquoi devient-on brutalement insomniaque ? Des chercheurs de l'Académie américaine de la médecine du sommeil (AASM) ont identifié quelques erreurs de comportement de défense contre des situations stressantes qui augmentent les chances de conduire à court terme à l'apparition d'insomnies.

Dans une étude, la première du genre, des chercheurs de l'Académie américaine de la médecine du sommeil (AASM) ont exploré ce qui conduit à souffrir d'insomnies de courte durée après des événements stressants. Selon l'étude, fuir sans les affronter les facteurs stressants, se tourner vers la drogue et l'alcool et utiliser des appareils multimédias comme moyens de distraction comptent parmi les mécanismes d'adaptation dangereux qui pourraient conduire aux insomnies.

Lire la suite sur Futura-sciences

En bref : les femmes enceintes trop souvent victimes du paludisme

Dans un rapport qui vient d'être publié, les partenaires du programme « Faire reculer le paludisme » insistent sur l’importance des interventions antipaludiques sur la santé maternelle et infantile. Les efforts de prévention ont prouvé leur efficacité et peuvent être améliorés. Objectif, faire encore diminuer la mortalité.

Le rapport Impact de la lutte contre le paludisme sur la santé mère-enfant, publié par le partenariat Roll Back Malaria, montre que le traitement préventif pendant la grossesse et l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticides sont associés à une baisse de 18 % du risque de mortalité. Et ceci au cours des 28 premiers jours de vie du nourrisson. Cet arsenal préventif permet également de réduire de 21 % le risque de faible poids à la naissance.

Lire la suite sur Futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !