Vandales, Francs, Wisigoths... qui étaient vraiment nos ancêtres les barbares ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Vandales, Francs, Wisigoths... qui étaient vraiment nos ancêtres les barbares ?
©

Radio Atlantico

Vandales, Francs, Wisigoths... qui étaient vraiment nos ancêtres les barbares ?

Des Alamans aux Ostrogoths, en passant par les Burgondes… Qui sont ces hommes venus d’ailleurs et comment se sont-ils installés en Europe ? Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, répond à ces questions. Priscille de Lassus, rédactrice en chef de Codex, est interrogée par Christophe Dickès.

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 19’15.

Vandales, Francs, Burgondes, Alamans, Ostrogoths, Wisigoths… Qui sont ces hommes venus d’ailleurs dont le nom évoque beaucoup la terreur? Comment se sont-ils installés en Europe? Dans les faits, les Romains fréquentent depuis longtemps ceux qu’ils appellent les barbares. Certains vivent même sur leur territoire. Mais au IIIe siècle, la confrontation devient plus problématique. Après deux cent ans de stabilité, de richesse et de conquêtes, l’empire se trouve soudain sur la défensive… Partenaire de Storiavoce, la revue Codex #13 consacre son numéro trimestriel aux barbares. Priscille de Lassus est interrogée par Christophe Dickès.

Priscille de Lassus:  Après des études littéraires et une école de journaliste, Priscille a commencé par travailler chez Radio Classique au service Actualités. Elle est aujourd’hui rédactrice en chef de Codexun livre-magazine novateur qui raconte l’histoire du christianisme avec pédagogie et curiosité. Codex, partenaire de Storiavoce, assume sa fibre pédagogique et une grande honnêteté intellectuelle, sans avoir peur des controverses. Une trentaine d’universitaires composent le conseil scientifique. Priscille prête régulièrement sa plume à d’autres revues culturelles : L’Objet d’artArchéologiaArt et métiers du livreLes Vieilles maisons françaises

Attention, la vidéo ci-dessous est une reprise de l’enregistrement audio. L’image est donc fixe.

Pour aller plus loin:

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !