Zapping politique du jour : Michel Sapin, Philippot, Copé... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Michel Sapin, Philippot, Copé... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Michel Sapin, Philippot, Copé... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce vendredi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : jean-François Copé, président de l'UMP sur Europe 1

"La commission des comptes de campagne a tout validé. Je le rappelle. Il y a derrière tout cela un amalgame, un acharnement de M.Giesbert".

A LIRE AUSSI - Jean-François Copé sur les accusations du Point : "tout cela est monté de toute pièce, cela n'a aucun sens"

La vidéo du jour : Thierry Mariani, député UMP, sur iTélé

L'essentiel de ce vendredi matin

Michel Sapin, ministre du Travail, sur RTL

Pacte de responsabilité ? "Les partenaires sociaux se rassemblent aujourd'hui, c'est un rendez-vous important. Il faut qu'il en discute en profondeur. On n'est pas dans la négociation, on est dans un moment de rencontre entre deux dynamiques pour que ça change dans les entreprises. (...) Les syndicats expriment leur opinion, le patronat aussi. Chacun est libre. Je pense que le pacte tombe au moment où 2014 est l'année où la croissance revient. Tous les ans depus 2008, zéro croissance. Cette année, elle est là donc il faut pouvoir réaccélérer".

Chômage ? "Le chômage n'a pas diminué mais la bataille n'est pas une bataille au mois le mois. Mais l'année 2014 est celle de la reprise de la croissance donc le chômage doit reculer. En 2013, nous avons fait reculer le chômage pour les jeunes. J'ai envie de réussir pour tous, ce que nous sommes parvenus à faire pour les moins de 25 ans".

Ségolène Royal au gouvernement ? "C'est une personnalité forte qui compte, qui a une vision et du talent. Pourquoi se priverait-on d'une telle personnalité ? Mais c'est le président de la République qui décide sur ce plan". 

Florian Philippot, vice-président du FN dans Le Figaro Magazine

L'ambiance au FN ? Nous faisons contraste par rapport à une classe politique engluée dans sa stratégie politicienne. Cela suscite beaucoup d'espérances, c'est enthousiasmant, mais cela nous donne plus de responsabilités. 

Le FN = extrême droite ? "Non, le Front National combat les valeurs d'extrême droite. Notre projet est patriote". 

Votre modèle en politique ? "Mon grand homme, c'est le général de Gaulle. Mais je ne vois pas la politique comme un "job" comme dirait Nicolas Sarkozy, je n'ai donc pas de modèle en politique. Je pense que l'on doit se fixer la sincérité, l'honnêteté et la défense de ses convictions. Avec ces règles en tête; on fait de la politique au vrai sens du terme". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !