Vol MH370 : un nouveau signal acoustique pouvant provenir d'une boite noire a été capté | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Vol MH370 : un nouveau signal acoustique pouvant provenir d'une boite noire a été capté
©

Nouvel espoir

Vol MH370 : un nouveau signal acoustique pouvant provenir d'une boite noire a été capté

Ce qui pourrait être un cinquième signal provenant d'une boîte noire a été capté ce jeudi après-midi par un avion australien dans les eaux où le Boeing 777 se serait abîmé.

Un nouveau signal acoustique pouvant provenir d'une boîte noire a été capté ce jeudi par les équipes qui tentent de localiser l'épave du Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu le 8 mars dans l'océan Indien. Le vaste dispositif naval et aérien déployé dans la zone où le vol MH370 s'est probablement abîmé est lancé dans une course contre-la-montre pour repérer les boîtes noires, avant que les signaux émis par leurs balises sonores ne s'éteignent à jamais après l'épuisement des batteries. Le responsable des opérations internationales, Angus Houston, a suscité ce mercredi l'espoir d'une résolution imminente du mystère du vol MH370. Selon l'ancien chef des armées australiennes, l'épave de l'avion pourrait être localisée dans les tout prochains jours grâce aux détections acoustiques réalisées par l'Ocean Shield, un navire australien équipé d'une sonde hydrophonique américaine.

Ce qui pourrait être un cinquième signal provenant d'une boîte noire a été capté ce jeudi après-midi par un avion australien, un appareil de reconnaissance P-3C Orion, qui a largué des dizaines de bouées de détection phonique dans les eaux où le Boeing se serait abîmé. "Les données acoustiques vont nécessiter une analyse plus approfondie, mais elles sont potentiellement celles d'une source de fabrication humaine", a déclaré Angus Houston dans un communiqué. Selon le porte-parole de la 7e Flotte américaine, le commandant William Marks, interrogé sur la chaîne de télévision américaine CNN, les émissions de signaux pourraient durer encore "un jour ou deux".

Depuis le 5 avril, le navire Ocean Shield a capté à quatre reprises, au même endroit, des signaux acoustiques dont la fréquence (au-dessus de 30 khz) correspond à celle des balises qui se déclenchent en cas d'immersion des boîtes noires, les enregistreurs de vol. Les signaux émettaient à 33,331 khz, à intervalles constants de 1,106 seconde. Pour les spécialistes, ils ne peuvent être "d'origine naturelle" et provenir par exemple d'une baleine. Les signaux des balises des boîtes noires ont une portée de quelques kilomètres seulement, ce qui a fait dire à Angus Houston que l'Ocean Shield se trouve sans doute "tout près" de l'endroit où l'avion est tombé. Les enquêteurs espèrent capter de nouvelles impulsions avant l'expiration des batteries des boîtes noires au terme de leurs 30 jours théoriques de vie, de façon à obtenir la localisation présumée de l'épave la plus précise en surface, avant l'envoi au fond d'un engin robotisé.

Lu sur Yahoo!

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !