Vol de cocaïne au 36 Quai des Orfèvres : Bernard Cazeneuve a demandé un audit de la brigade des stupéfiants | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Vol de cocaïne au 36 Quai des Orfèvres : Bernard Cazeneuve a demandé un audit de la brigade des stupéfiants
©

Volonté

Vol de cocaïne au 36 Quai des Orfèvres : Bernard Cazeneuve a demandé un audit de la brigade des stupéfiants

Dans un entretien au Parisien ce lundi, il indique que "la police doit être aussi irréprochable qu'efficace".

Bernard Cazeneuve souhaite agir en profondeur après le vol de cocaïne qui a eu lieu la semaine passée au 36 Quai des Orfèvres. Dans une longue interview au Parisien publiée ce lundi, le ministre de l'Intérieur veut mener une réflexion sur le fonctionnement de la brigade des stupéfiants. Ainsi, il a demandé à l'IGPN un audit de la brigade. Pour lui, "la police doit être aussi irréprochable qu'efficace". Il explique aussi avoir décidé, "dès son interpellation, de suspendre à titre conservatoire le policier mis en cause". 

Pour le ministre, la police doit être exemplaire. "Au-delà des accès, je souhaite que les méthodes, les pratiques professionnelles soient passées au crible. Il s'agit d'une démarche de progrès collective, protectrice des policiers, qui nécessitera la participation active de tous. De tels actes ne doivent plus être possibles" indique-t-il dans l'interview. 

Visé par plusieurs personnes depuis des semaines, Bernard Cazeneuve renouvelle par ailleurs son soutien au préfet de police de Paris après cette nouvelle affaire au sein de la PJ. "Je soutiens toujours mes collaborateurs s'ils sont mis en cause de façon sommaire. C'est un principe. Et pour ce qui concerne Bernard Boucaut, ce n'est de surcroît que justice. Chercher des responsables pour mieux se protéger soi-même ou pour mettre la poussière sous le tapis, ce n'est pas ma conception de la responsabilité politique" explique-t-il. 

Dans cette affaire de vol de cocaïne, un brigadier de 34 ans a été interpellé samedi et est soupçonné d'avoir dérobé la drogue. Il est entendu sous le régime de la garde à vue dans les locaux parisiens de l'IGPN. Sa garde à vue prendra fin mercredi soir.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !