Vincent Peillon se prononce contre la suppression des notes au primaire et au collège | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Vincent Peillon se prononce contre la suppression des notes au primaire et au collège
©

Education

Vincent Peillon se prononce contre la suppression des notes au primaire et au collège

Le ministre de l’Education se dit toutefois favorable à une évolution du système.

Les notes à l’école ne vont pas disparaître. Vincent Peillon s’est en effet prononcé contre la suppression des notes au primaire et au collège, tout en prônant une « évolution » du système de notation. Dans une interview donnée ce mardi à i-Télé, le ministre de l’Education a en effet déclaré : "Je trouve que le débat est toujours intéressant quand il n’est pas manichéen, pour ou contre les notes, et d’ailleurs ce n’est jamais comme cela qu’il a été posé, y compris par moi. Il faut qu’il y ait une évolution de la façon dont nous notons, parce que la note doit pouvoir être aussi un encouragement et pas un découragement parce que les élèves de France, à part les petits Japonais, sont les plus malheureux au monde".

Vincent Peillon réagissait à un sondage indiquant que près de 39% des enseignants estiment qu’il faut "abandonner les notes chiffrées et les moyennes à l’école primaire et au collège". Dans cette enquête lancée le 13 juin par le syndicat SE-Unsa, 31% des 6 500 participants jugent par ailleurs qu’il faut maintenir les notes, plus de 20% pensent que le débat n’a pas lieu d’être et 9% ne se prononcent pas.

Selon le ministre, il est donc important de trouver un nouveau système d’évaluation. Il préconise notamment ce que les spécialistes appellent l’évaluation formative, "qui encourage à progresser et pas qui décourage et conduit à provoquer l’échec". Vincent Peillon a ajouté qu’il fallait "faire évoluer notre façon de noter, pour les élèves et pour les professeurs qui sont toujours notés comme les élèves".

Alors que la rentrée approche grandement, le sujet devrait être au cœur des débats.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !