VIDEO : Gérard Depardieu a reçu son passeport russe après sa rencontre avec Vladimir Poutine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Gérard Depardieu a rencontré samedi soir Vladimir Poutine, et reçu son passeport russe.
Gérard Depardieu a rencontré samedi soir Vladimir Poutine, et reçu son passeport russe.
©Reuters

Bons baisers de Russie

VIDEO : Gérard Depardieu a reçu son passeport russe après sa rencontre avec Vladimir Poutine

L'acteur a rencontré samedi soir le président russe à Sotchi, sur les bords de la mer Noire. Il a également reçu, comme prévu, son passeport russe.

C'est fait : Gérard Depardieu est un citoyen russe. L'acteur français a rencontré samedi soir Vladimir Poutine, et reçu son passeport russe, a annoncé dimanche le porte-parole du président russe. Cette "brève rencontre" a eu lieu samedi soir dans la résidence du président à Sotchi, sur les bords de la mer Noire. A la question de savoir si Depardieu avait reçu le passeport de la main de Vladimir Poutine, le porte-parole a simplement répondu non, sans donner plus de détails. 

"L'acteur est en Russie en visite privée", a indiqué parallèlement un communiqué du Kremlin. La télévision russe a diffusé des images montrant une accolade entre Depardieu et Poutine, puis les deux hommes à table dans la résidence présidentielle. Vêtu de façon décontractée, en chemise blanche et veste sombre, l'acteur a demandé au président, en le tutoyant, s'il avait vu le film, une co-production franco-russe, où il interprète Raspoutine. "Est-ce que tu as vu mon film ? Je te l'ai envoyé", entend-on l'acteur français demander à Poutine.

Le président russe a accordé la citoyenneté russe à l'acteur français qui a annoncé vouloir quitter la France et rendre son passeport français pour échapper à des impôts qu'il juge trop lourds. Gérard Depardieu a fait aussi l'éloge de la démocratie dans le pays, ce qui a provoqué un concert de critiques en Russie et à l'étranger. "On n'oubliera pas et on ne lui pardonnera jamais cette phrase : c'est une grande démocratie", a ainsi déclaré le journaliste Matvei Ganapolski sur Echo Moskvy.

La presse européenne a de son côté multiplié les sarcasmes à l'égard de Depardieu, 64 ans, devenu célèbre en 1974 avec Les Valseuses puis à travers ses interprétations de Cyrano de Bergerac (1990), Christophe Colomb (1992) et Obélix. Il a notamment été qualifié d'"obligé d'un autocrate" (Sud-Ouest, France) ou d'"ami des dictateurs" (El Mundo, Espagne). Acteur très célèbre en Russie, Gérard Depardieu, qui a interprété en 2011 Raspoutine dans une production franco-russe, apparaît régulièrement dans diverses publicités, notamment pour la banque Sovietski et pour une marque de ketchup.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !