Val-d’Oise : une adolescente de 14 ans a été retrouvée morte noyée dans la Seine, deux lycéens ont été arrêtés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Une adolescente de 14 ans a été retrouvée morte noyée après avoir été poussée dans la Seine, deux lycéens ont été arrêtés.
Une adolescente de 14 ans a été retrouvée morte noyée après avoir été poussée dans la Seine, deux lycéens ont été arrêtés.
©CHRISTOPHE SIMON / AFP

Drame

Val-d’Oise : une adolescente de 14 ans a été retrouvée morte noyée dans la Seine, deux lycéens ont été arrêtés

Lundi 8 mars, une adolescente de 14 ans a été retrouvée dans le Val-d'Oise morte noyée dans la Seine. Deux lycéens ont été interpellés dans le cadre des investigations. Ce drame pourrait être lié à un contexte de harcèlement scolaire et sur les réseaux sociaux.

Deux adolescents ont été interpellés dans la nuit de lundi à mardi à Argenteuil. Quelques heures plus tôt, l'un d'entre eux aurait le drame avoué à sa mère avant de prendre la fuite. Une jeune fille de 14 ans a été retrouvée noyée dans la Seine ce lundi soir, vers 20h30. Deux adolescents de 15 ans -un jeune homme et sa petite amie- ont été arrêtés quelques heures plus tard, dans la nuit de lundi à mardi, selon des informations de BFMTV de source policière.

Les faits se sont déroulés au niveau du Quai de Saint-Denis en contrebas de la rue des Grandes Saules à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, selon des précisions du parquet de Pontoise dans un communiqué.

C'est la mère de l'adolescent qui a donné l'alerte. Ce lundi après-midi, son fils est rentré avec des vêtements ensanglantés et lui a déclaré avoir frappé une jeune fille, ensuite tombée dans la Seine, selon les premiers éléments de l’enquête et d’après BFMTV.

Les parents de la jeune fille décédée avaient de leur côté signalé sa disparition pensant qu’il s’agissait d’une fugue. Il a ensuite été confirmé que tous ces adolescents sont scolarisés dans l'établissement scolaire Cognacq-Jay d'Argenteuil dans le Val-d'Oise. Il est également avéré que les suspects ont pris la fuite après les faits et se sont réfugiés chez un ami avant d’être interpellés vers deux heures du matin. Aucun d’eux n’a d’antécédents judiciaires.

De premiers éléments orientaient sur le fait que les deux suspects auraient harcelé la victime avant de s’en prendre physiquement à elle. Mais cette piste reste, à ce stade, à prendre avec prudence. La mère de la victime dit en effet que sa fille était victime de harcèlement de la part de certains élèves de la classe, mais cette déclaration reste à confirmer ou infirmer par l'enquête.

La direction territoriale de la police de Cergy a été saisie par le parquet de Pontoise pour des faits d’assassinat. L’examen préliminaire du corps a permis de constater qu’il y avait bien eu des coups portés à la tête et au visage de la victime. L’autopsie doit maintenant déterminer les causes exactes du décès.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !