Un sommet entre les deux Corées, à Pyongyang, en septembre prochain | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un sommet entre les deux Corées, à Pyongyang, en septembre prochain
©Korea Summit Press Pool / AFP

Ca avance

Un sommet entre les deux Corées, à Pyongyang, en septembre prochain

L'agence de presse sud-coréenne Yohnap a annoncé aujourd'hui la tenue d'un sommet entre les deux Corées, en septembre prochain, à Pyongyang.

Les deux Corées ont annoncé, aujourd'hui, la tenue d'un sommet en septembre prochain à Pyongyang. Si aucune date n'a encore était précisée, l'agence de presse sud-coréenne Yonhap a précisé que cette décision avait été prise en marge de discussions entre des représentants des deux pays, réunis dans la zone démilitarisée (DMZ). Ce sera la première visite d'un dirigeant sud-coréen dans la capitale nord-coréenne en plus de 10 ans. 

Les pourparlers qui se tenaient aujourd'hui avaient été organisés à l'initiative de Pyongyang. Depuis le sommet historique entre Kim Jung un et M. Moon en avril dernier, les rencontres entre les deux délégations se multipluient. Le chef de la délégation Nord a affirmé ce lundi que les deux Etats avaient "entamé une période au cours de laquelle nous marchons main dans la main, plutôt que de nous mettre sur le chemin de l'autre". De son côté, le chef de la délégation du Sud a affirmé qu'il était cruciale que les deux Corées gardent un état d'esprit similaire et que si beaucoup de sujets allaient être évoqués lors de cette prochaine réunion, les problèmes pourraient être réglés "avec cet état d'esprit".

C'est toujours dans cet esprit de rapprochement, que les deux camps prévoient, pour la première fois en 3 ans, une réunion entre famille séparées, la semaine prochaine. Lors de la réunion de septembre, les dirigeants des deux pays pourraient également avancer sur la question d'un accord de paix, lequel mettrait officiellement fin à la guerre (aucun traité de paix n'a jamais été signé, seul un armistice). 

En revanche, sur la question de la dénucléarisation peu de progrès ont été enregistrés. Pyongyang fustigeait, la semaine dernière, les Etats-Unis qui ont décidé de maintenir les sanctions économiques à l'encontre de la Corée du Nord. Des exigences jugées "unilatérales" et qualifiées de" méthodes de gangster" par la Corée du Nord.

Lu sur Paris Match

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !