Un conseiller de Trump aux républicains : "vous n'êtes plus le parti de Reagan" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Un conseiller de Trump aux républicains : "vous n'êtes plus le parti de Reagan"
©madameoumadame.fr

Révolution

Un conseiller de Trump aux républicains : "vous n'êtes plus le parti de Reagan"

Stephen Moore, le plus reaganiste des économistes et conseiller de Donald Trump, entérine le basculement idéologique de la droite américaine.

C'est un tremblement de terre idéologique. Stephen Moore n'est pas connu du grand public, aux États-Unis comme à l'international, mais cet économiste de la Heritage Foundation, très influent au sein de la droite conservatrice américaine, incarne la ligne de Reagan qui fut celle du Parti républicain depuis des décennies : baisses d'impôts, surtout pour les plus riches, libre-échange, ouverture à l'immigration. Il fut un des fondateurs du Club for Growth, ce lobby très influent qui milite pour les baisses d'impôts. Un puriste parmi les puristes, donc. Ce fut donc un choc lorsque, invité à s'exprimer à une réunion du groupe parlementaire républicain, il leur a asséné : "Vous n'êtes plus le parti de Reagan." 

Selon une source citée par le journal spécialisé The Hill, Stephen Moore aurait expliqué aux députés abasourdis qu'ils ne doivent plus se penser comme faisant parti du Parti de Ronald Reagan, mais du parti populiste, ouvrier de Donald Trump. "Bon Dieu, c'est Stephen Moore !", a commenté la source. "Je crois qu'il va leur falloir un peu de temps pour digérer ce que tout ça veut dire", a-t-il rajouté, parlant des parlementaires qui ont assisté à la réunion. 

"Tout comme Reagan a transformé le [Parti républicain] en parti conservateur, Trump l'a transformé en un parti populiste de la classe ouvrière", a expliqué Stephen Moore.

Il a continué en expliquant que les mois passés à faire campagne avec Trump dans la Rust Belt, ces régions désindustrialisées du Midwest américain, ont changé son point de vue. "Ca m'a ouvert les yeux sur les peurs quotidiennes et le stress économique que vivent les gens. Je reste pour l'immigration et le libre-échange, mais si on va dans cette direction il faut s'assurer qu'on ne crée pas de contre-courant économique dans ces zones. [...] Il y a un retour de bâton sur le libre-échange. Qu'on le veuille ou non, il faut qu'on adapte les règles pour s'assurer qu'elles aident plus les travailleurs américains." Moore soutient donc maintenant les idées de Trump, jusqu'à présent anathèmes au mouvement conservateur, de renégocier les traités de libre-échange et de lancer un grand plan d'investissement dans l'infrastructure. Il continue néanmoins de penser que Trump devrait faire des baisses d'impôts importantes. 

"Reagan a fait campagne en tan que conservateur idéologique, et Trump a fait campagne en tant que populiste économique. La victoire de Trump a fait [du Parti républicain] le parti de Trump", conclut-il. 

Lu sur The Hill

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !